Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Aides ovines et caprines : stabilité

Après les changements de ces deux dernières années, il n'est pas prévu de modification des modalités d'accès aux aides ovines et caprines pour 2020.

L 'aide ovine et l'aide caprine sont versées sur l'effectif des animaux maintenus tout au long de la période de détention obligatoire (jusqu'au 11 mai). Il n'est pas nécessaire de minorer le nombre de brebis ou chèvres primé lors de la déclaration. Mais il faut alors alerter en temps et en heure la DDT (notification sous 10 jours) sur le changement dans les cas suivants : remplacement d'un animal par un autre ; diminution de l'effectif par vente ou diminution de l'effectif par perte, issue d'une circonstance naturelle (exemple maladie).

 

(1) Nouvel installé en ovins : Aide complémentaire de 6€/brebis dans les trois premières années d'installation.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L'Indre en vitrine au Salon de l'agriculture
Le Salon international de l'agriculture ouvrira ses portes le 22 février pour 9 jours.
Retraites des agriculteurs : les catégories oubliées
Tel que publié, le projet de réforme des retraites fait quelques impasses majeures.
Chassera ou ne chassera pas ?
La saison de la chasse est en cours.
Lentilles vertes du Berry : Petit rendement et petit calibre en 2019
La campagne 2019 se caractérise par une météo capricieuse, un faible rendement et la prolifération de la bruche. Une campagne assurément à oublier.
Mélangeuse-pailleuse : un outil de précision pour composer ses rations
Depuis qu'il a investi dans une mélangeuse, Bruno de Cauwer a remarqué qu'il n'y avait plus de refus à l'auge, ni tri et ni gaspillage.
Publicité