Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

L'agronomie systémique pourra-t-elle remplacer les désherbants ?

Comment concevoir de nouveaux modes de désherbage, durables et crédibles ? Des sentiers sont ouverts.

Au gré des interdictions de molécules et des aléas climatiques, l'indispensable désherbage des cultures devient un vrai casse-tête. Après sept années faciles, en 2019, c'est une autre paire de manches qu'il faut enfiler. L'évolution du désherbage repose désormais pour les produits racinaires sur une molécule, le flufenacet.

La liste des spécialités interdites sur sols drainés (3 millions d'hectares en France) ne cesse de s'allonger. De CTU à Xinia, une douzaine de spécialités anti-graminées est d'ores et déjà en liste rouge (lire encadré). Le contexte réglementaire conduit l'agriculture conventionnelle dans une impasse alors que la pression graminées à l'automne (ray-grass, vulpin) rend incontournable leur contrôle. L'an dernier, 60 % des désherbages ont été opérés à l'automne.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L'Indre en vitrine au Salon de l'agriculture
Le Salon international de l'agriculture ouvrira ses portes le 22 février pour 9 jours.
Retraites des agriculteurs : les catégories oubliées
Tel que publié, le projet de réforme des retraites fait quelques impasses majeures.
Chassera ou ne chassera pas ?
La saison de la chasse est en cours.
Lentilles vertes du Berry : Petit rendement et petit calibre en 2019
La campagne 2019 se caractérise par une météo capricieuse, un faible rendement et la prolifération de la bruche. Une campagne assurément à oublier.
Mélangeuse-pailleuse : un outil de précision pour composer ses rations
Depuis qu'il a investi dans une mélangeuse, Bruno de Cauwer a remarqué qu'il n'y avait plus de refus à l'auge, ni tri et ni gaspillage.
Publicité