Aller au contenu principal

Colza
Le point sur le traitement des semences

Compte tenu de la disparition de certaines matières actives sur le marché, Franck Duroueix de Terres Inovia estime que l’absence de traitement de semence est une opportunité à saisir. Mais attention à s’assurer suffisamment tôt des disponibilités auprès du distributeur

Suite à la non ré-approbation européenne de la substance active thirame, les autorisations de mise sur le marché (AMM) des produits concernés ont été retirées le 30 janvier 2019. Le délai d’achat et d’utilisation des semences utilisant cette protection est fixé au 30 janvier 2020. Franck Duroueix de Terres Inovia fait le point sur le traitement des semences de colza.

En l’absence de traitement de semences, quel est le risque de  fonte de semis ?

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Du rendement et des prix, une situation inédite en 2021
Bien que plus tardive qu'à l'accoutumée, la récolte des tournesols s'inscrit sans nul doute comme l'une des plus prolifiques depuis longtemps.
Comment gagner du temps en maraîchage
Lors de la journée consacrée au maraîchage bio à Saint-Georges-sur-Arnon, Léa Nisole, conseillère maraîchage de la chambre d'agriculture d'Indre-et-Lo
Maraîchage bio, ne pas négliger les contraintes
C'est à Saint-Georges-sur-Arnon que le pôle conversion bio et le pôle installation de la chambre d'agriculture ont proposé une journée découverte sur
Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Une belle surprise pour les producteurs
Soulagement et satisfaction, c’est ce que ressentent la majorité des vignerons de Reuilly et de Valençay.
Publicité