Aller au contenu principal

Diversification
Les fruits à coque, un marché porteur

 Les fruits à coque sont des productions peu communes dans le département de l’Indre. Pourtant, David Bourbon d’Ecueillé a décidé de se lancer dans celle de la noisette en complément de ses cultures de céréales.

Vignette

La diversification en grandes cultures se développe sur notre territoire. Au-delà des sempiternels assolements colza blé orge, de nouvelles productions à forte valeur ajoutée font leur apparition. David Bourbon a misé sur la noisette en plantant 20 ha d’arbustes. Agriculteur en production céréalière à Ecueillé, il a souhaité apporter une plus-value supplémentaire à son exploitation grâce aux fruits à coque pour lesquels la demande est croissante. « J’avais déjà cette idée avant mon installation il y a 6 ans. Je ne savais pas encore quel type de fruits je voulais produire, noix ou noisettes, mais je ne souhaitais pas tout miser sur les céréales », a-t-il expliqué lors de la journée des groupes le 25 septembre. Rentabilité longue Après de nombreuses recherches, le jeune agriculteur a choisi de se lancer dans la noisette, une production jugée moins contraignante que d’autres fruits à coque. « Le noyer est un arbre qui demande plus d’entretien, souligne-t-il.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Limiter la flambée des prix avec les achats groupés de la FDSEA
Le service de commande groupée de fioul proposé aux adhérents FDSEA et JA permet de réduire le montant des factures.
Contrats, indicateurs de prix, délais : éleveurs, à vous de proposer vos conditions !
La loi Besson-Moreau généralise la contractualisation écrite pluriannuelle de 3 ans minimum pour toute vente entre le producteur de viande bovine et c
Noël en Berry, entre rites et légendes
Loin de la course effrénée de notre époque dans les boutiques en quête des cadeaux tant attendus, loin de l'abondance des plats sur les tables… le Noë
QUELLE FORÊT POUR LE FUTUR ?
Comment préserver les massifs forestiers face au réchauffement climatique ?
Contention ovine : découverte d'un parc fixe indoor
Au quotidien, la manipulation des animaux à travers une contention mobile demande du temps et peut mobiliser de nombreuses personnes sur un élevage.
Publicité