Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Diversification
Les fruits à coque, un marché porteur

 Les fruits à coque sont des productions peu communes dans le département de l’Indre. Pourtant, David Bourbon d’Ecueillé a décidé de se lancer dans celle de la noisette en complément de ses cultures de céréales.

Vignette

La diversification en grandes cultures se développe sur notre territoire. Au-delà des sempiternels assolements colza blé orge, de nouvelles productions à forte valeur ajoutée font leur apparition. David Bourbon a misé sur la noisette en plantant 20 ha d’arbustes. Agriculteur en production céréalière à Ecueillé, il a souhaité apporter une plus-value supplémentaire à son exploitation grâce aux fruits à coque pour lesquels la demande est croissante. « J’avais déjà cette idée avant mon installation il y a 6 ans. Je ne savais pas encore quel type de fruits je voulais produire, noix ou noisettes, mais je ne souhaitais pas tout miser sur les céréales », a-t-il expliqué lors de la journée des groupes le 25 septembre. Rentabilité longue Après de nombreuses recherches, le jeune agriculteur a choisi de se lancer dans la noisette, une production jugée moins contraignante que d’autres fruits à coque. « Le noyer est un arbre qui demande plus d’entretien, souligne-t-il.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
Pluies de restrictions
L’ensemble du département est placé en restriction d’usage de l’eau, mais les robinets ne sont pas coupés pour autant.
Vignette
Adventices : Lutter avant, pendant et après la moisson
 Limiter la propagation des adventices d’une parcelle à l’autre, un des fils rouges des moissons. 
Vignette
Des rendements hétérogènes mais de la qualité
Les moissons battent leur plein aux quatre coins du département.
En chemin vers l’agriculture de conservation avec un GIEE
AgroFerti36, c’est le nom que s’est choisi un collectif d’agriculteurs qui a décidé d’améliorer la fertilité de son sol en s’inspirant de l’agricultur
Publicité