Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Logiciel métier
Mesp@rcelles, un accompagnateur du quotidien

Pour la gestion de ses parcelles et sa déclaration PAC, Franck Trabach a adopté depuis déjà plusieurs années, le logiciel mesp@rcelles. Cet outil, développé par les chambres d’agriculture, est régulièrement remis à jour pour prendre en compte les évolutions de la législation.

Gérer ses stocks de produits phytosanitaires, réaliser un plan de fumure ou un calendrier d’implantation de ses productions… c’est toujours très chronophage et il faut bien l’avouer, pas très enthousiasmant. Les règlementations nombreuses et évolutives obligent les agriculteurs à être très attentifs vis-à-vis de leurs pratiques. Pour les aider à être dans les clous, différents logiciels métiers ont vu le jour, dont mesp@rcelles conçu par les chambres d’agriculture.

Une gestion simplifiée des produits phytosanitaires

Cet outil permet de centraliser l’ensemble des données de son exploitation et accompagne les utilisateurs dans la gestion de leurs cultures. Franck Trabach utilise ce logiciel depuis plusieurs années. Installé à Néons-sur-Creuse en grandes cultures avec un atelier d’engraissement, mesp@rcelles est devenu pour lui un auxiliaire du quotidien. « Je l’utilise depuis 4 ou 5 ans. Auparavant je me servais du logiciel plan de fumure de la chambre d’agriculture mais son interface n’était pas assez complète. Un outil comme mesp@rcelles m’assiste toute l’année dans mes décisions. En premier lieu, je souhaitais l’utiliser pour améliorer ma marge brute, puis au fur et à mesure j’ai exploré d’autres fonctionnalités et notamment celle sur la règlementation des produits phytosanitaires. »

De l’aveu de Franck, les traitements sont des travaux compliqués à gérer sur le plan législatif. Les délais avant récolte, les DVP (Dispositifs Végétalisées Permanentes) ou encore les ZNT (Zones Non Traitées) réduisent drastiquement les fenêtres d’application. « Il faut se mettre à jour régulièrement pour être en conformité. Le logiciel dispose d’alertes qui me permettent de savoir ce qu’il est possible de faire et quand. Il possède aussi un onglet stock, je connais donc à n’importe quel moment l’état de mes réserves et les dates d’utilisation de chaque produit. Cela limite le facteur de risque. » Un référentiel phyto est intégré dans mesp@rcelles. L’ensemble des produits et des matières actives sont décrites avec leurs modalités d’utilisation.

Beaucoup d’autres fonctionnalités

Il en est de même pour l’élaboration du plan de fumure. Situé en zone vulnérable, le parcellaire de Franck est réparti sur deux départements, ce qui implique des règles différentes. Le programme informatique lui permet de prendre en compte cette particularité.

Pour lui, c’est également une aide pour l’implantation de ses cultures. Adepte de l’agriculture de conservation, il peut ainsi enregistrer les dates de semis de ses couverts végétaux. « C’est intéressant pour moi, car je peux prévoir mon programme cultural et le faire évoluer plus facilement. J’ai de cette manière tous les précédents parcelle par parcelle. C’est aussi une assurance par rapport à la réglementation sur les semis. »

La prise en main du logiciel n’a pas posé de problèmes particuliers à Franck. Même s’il avoue ne pas être un expert dans le domaine informatique, l’interface est pour lui assez intuitive. De plus, il participe à des demi-journées de formation organisées par la chambre d’agriculture de l’Indre pour prendre en main les nouvelles fonctionnalités. « Je fais partie du groupe de développement de mon secteur. Chaque année, 3 à 4 demi-journées sont consacrées pour nous aider à améliorer notre utilisation du logiciel. Ce sont des moments d’échanges pendant lesquels nous nous entraidons afin de mieux l’intégrer dans le fonctionnement global de nos exploitations. De plus nous bénéficions d’une journée réservée au remplissage de nos déclarations PAC via le logiciel, c’est simple et rapide. »

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
AGRICULTURE DE CONSERVATION DES SOLS: "La terre nous le rend bien"
En modifiant son rapport avec la terre, Jacques Charlot n'a trouvé que des avantages mais aucune science exacte.
Vignette
En chemin vers l'agriculture de conservation avec un GIEE
AgroFerti36, c'est le nom que s'est choisi un collectif d'agriculteurs qui a décidé d'améliorer la fertilité de son sol en s'inspirant de l'agricultur
Vignette
Rendement à la peine et petit calibre
Les faibles rendements 2019 ne feront pas référence en la matière, le manque d’eau et les fortes chaleurs ont eu raison de la croissance des lentilles
Vignette
Des grains de qualité
Dans l’Indre, le rendement moyen en blé tendre sera sans doute de l’ordre de 70-75 q, avec de gros écarts entre les sols superficiels et les terres pr
Vignette
Adventices : Lutter avant, pendant et après la moisson
 Limiter la propagation des adventices d’une parcelle à l’autre, un des fils rouges des moissons. 
Publicité