Aller au contenu principal

Trophée Roses des sables : une préparation sur les chapeaux de roues

  Comme chaque année, le trophée Roses des sables se tiendra au Maroc, mi-octobre. Un rallye tout de rose vêtu afin de sensibiliser au cancer du sein et de soutenir pléthore d’associations. Un duo d’indriennes participera à l’édition 2023. Rencontre.

Depuis le début des années 2000, le trophée Roses des sables challenge des centaines de femmes à parcourir 5 000 kg dans le désert marocain, en 4x4, SSV, quads et motos. « Une aventure sportive et solidaire » dit-on.  Le trophée Roses des sables n’est pas remporté par l’équipe la plus rapide, mais par celle qui aura réalisé le moins de kilomètres possible. Il est issu des traditionnels raids africains, basés également sur le dépassement de soi. Il offre la possibilité à chaque femme d’accéder à un évènement international doté d’une forte dimension humaine, tout en participant à une action solidaire.  Road book, boussole et volant de 4x4 en mains, les différents équipages féminins se lancent chaque année en octobre, dans une course authentique comportant plusieurs épreuves d’orientation et des franchissements de dunes.  Actuellement, 300 femmes se sont inscrites pour l’édition 2023 et parmi elles, un duo indrien très motivé. Martine Raveau et Violyne Tisseron arboreront, en effet, le numéro d’équipage 134 et préparent d’ores et déjà leur aventure.  

UNE ÉQUIPE INDRIENNE HAUTE EN COULEUR

Martine Raveau et Violyne Tisseron se connaissaient depuis de nombreuses années déjà lorsqu’elles ont visionné un reportage sur le trophée Roses des sables, ce qui les a motivées. « Nous sommes déjà parties ensemble faire des missions humanitaires au Mali et à Mayotte. Nous savons donc parfaitement vivre ensemble en expédition et dans des bivouacs » explique Martine Raveau.  Ainsi, les Fadettes berrichonnes iront donc faire preuve de solidarité au Maroc. C’est ainsi qu’elles ont nommé leur équipage. « C’est un hommage à la femme libre qui combat l’intolérance dans le roman écrit par George Sand, “ La petite Fadette ” », explique Violyne Tisseron. « C’est aussi la consonnance très locale et l’idée de la femme assumée et se moquant des préjugés, qui nous plaît bien dans la référence à l’auteure » ajoute Martine Raveau. Cette dernière sera pilote. Violyne Tisseron sera le copilote et aura en main cartes et boussoles. 

UN RALLYE SOLIDAIRE AVANT TOUT

Le raid est une épreuve physique et mécanique, mais c’est surtout un excellent prétexte pour faire la lumière sur différentes associations. Le Trophée Roses des Sables apporte son soutien à l’association Ruban rose qui lutte contre le cancer du sein. Il s’agit de l’association emblème du raid. « Elle nous tient à cœur aussi parce qu’on souhaite sensibiliser aux dépistages précoces. On ne doit pas penser qu’on a le temps » alerte Violyne Tisseron. « On le fait pour les femmes qui se sont battus et qui ne sont plus là » renchérit Martine Raveau. Deuxième association soutenue officiellement par le rallye : Les enfants du désert, avec pour objectif de rendre l’éducation accessible à tous les enfants vivant dans les zones désertiques. « Les 4x4 sont par ailleurs l’occasion d’apporter du matériel scolaire et médical dans le désert du Maroc » relatent-elles.  Chaque équipage peut également rouler pour une association. Martine Raveau et Violyne Tisseron ont choisi l’association castraise « Des ronds dans des carrés » qui a pour but l’inclusion des personnes atypiques en milieu ordinaire. « On voulait donner un coup de projecteur sur l’association. C’est également un joli clin d’œil à la course. On a tous une place, une destination, il suffit parfois de passer par un autre chemin pour l’atteindre » précisent-elles.  La course sera très médiatisée, Martine et Violyne ne manqueront pas de partager leur aventure sur les réseaux sociaux des Fadettes berrichonnes !

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

« La gestion du risque, c’est notre ADN »

Groupama Centre-Atlantique présentait il y a quelques jours son bilan d’activité 2023.

Quel est l’intérêt des Cives longues dans une zone de captage ?

En Champagne Berrichonne, proche de la zone de captage de Brion, la chambre d’agriculture de l’Indre a mis en place un essai sur les Cives.

El Niño : des inquiétudes sur la sécurité alimentaire mondiale

Selon l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le phénomène El Niño devrait aggraver l’insécurité alimentaire s

Des pièges à frelons asiatiques pour les apiculteurs

 Le Département a présenté, vendredi 26 avril, des pièges à frelons asiatiques qu’il offre au Syndicat des apiculteurs de l’Indre, montrant ai

Publicité