Aller au contenu principal

DOSSIER CHASSE
Biodiversité : Oasis Genouillet, un projet au long court

Depuis la fin 2019, les bénévoles de l'association des jardiniers de Sainte-Lizaigne œuvrent sur les 16 ha 10 dédiés à l'Oasis Genouillet. Entre plantation et aménagements divers, les projets en faveur de la biodiversité et du Genouillet ne manquent pas.

Jusqu'en 1825, la commune de Sainte-Lizaigne comptait 900 hectares de vignes, « avec 80 à 85 % de genouil-let. Un cépage disparu depuis après avoir été touché par la phylloxéra »précise Pascal Pau-vrehomme, maire.

Dans un souci de valoriser l'histoire vigneronne du village, la municipalité a, dès 2015, réimplanté 1000 pieds de Genouillet, sur une vingtaine d'ares à proximité de l'école, sur le Clos aux prêtres. Une cabane et deux vergers de conservation complètent ce premier projet de retour du cépage sur la commune. Dans le même temps, l'association des jardiniers de Sainte-Lizaigne a vu le jour.

 

Rendre ses lettres de noblesse au Genouillet

Dans un souhait d'aller plus loin dans la démarche, la commune s'est positionnée sur l'achat d'un îlot de terres agricoles de 16 ha 10 aux Monts, auprès de la Safer, « une candidature actée, après avoir consulté les agriculteurs locaux »pointe le premier édile de Sainte-Lizaigne.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité