Aller au contenu principal

Combien de temps conserver ses papiers ?

Certains ne veulent rien jeter. D'autres trouvent qu'il y a toujours trop de paperasse. Selon les documents, la règle est différente.

Différents textes prévoient une durée de conservation obligatoire minimum selon les types de documents. La prudence et la raison suggèrent, dans l'intérêt de tous, une durée un peu plus longue dans de nombreux cas.

Documents juridiques, on garde !

Dans les sociétés, les statuts et le registre spécial des sociétés doivent être conservés de manière illimitée. Les procès-verbaux des assemblées générales, des conseils d'administration, les feuilles de présence, etc… doivent être conservés 30 ans.

Enfin les titres de propriété, actes de vente et les documents relatifs aux subventions doivent être conservés 30 ans et les contrats 10 ans à compter de la fin du contrat.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Une sanction lourde, mais un outil préservé
La semaine dernière, la communauté de communes de La Châtre a été condamnée à une lourde amende dans le cadre de la gestion de l'abattoir du Boischaut
Glyphotests, la manipulation mise au grand jour
Les enquêteurs du réseau FNSEA ont remis à la justice les résultats de leur enquête sur les glyphotests bidons.
Quelle politique pour la gestion de l’eau dans l’Indre ?
La réécriture de l’arrêté cadre sécheresse était à l’ordre du jour de la dernière réunion de l’Observatoire des ressources en eau.
Future Pac : copie à revoir selon la FDSEA et JA 36
Des représentants de la FDSEA et JA 36 ont abordé avec le préfet de l’Indre les subtilités des divers scénarii proposés dans le cadre de la nouvelle P
PENSER L’USAGE DE L’EAU DANS SA GLOBALITÉ
Le stockage de l’eau est l’une des problématiques récurrentes pour la profession.
LES NAPPES SOUTERRAINES, UN OUTIL À PRÉSERVER
A l’approche d’une nouvelle saison d’irrigation, Pierre Giard président de l’association des professionnels de l’irrigation (API) 36 fait le bilan de
Publicité