Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Avancer en groupe
Des échanges fructueux en bouts de champ

 Les tours de plaine touchent à leur fin pour le CIVAM de Vatan Les Bordes.  

Le 14 mai 2019, les agriculteurs du CIVAM de Vatan Les Bordes ont réalisé leur dernier tour de plaine de cette campagne, animé par la chambre d’agriculture. Pour ce dernier point cultures, ils avaient rendez-vous chez Laurent Cordaillat à Avail.  

Le CIVAM de Vatan Les Bordes a également accueilli des élèves du CFA. L’occasion de rappeler les principaux objectifs du groupe : réaliser un point régulier sur les cultures (5 tours de plaine ont été effectués par le groupe), partager les connaissances et expériences de chacun et avant tout, échanger entre agriculteurs.

Cette demi-journée a permis de faire un point sur les cultures en place chez les adhérents (blé, orge, colza, pois, féverole, maïs, tournesol, pois chiche…). Différents thèmes ont été abordés dont  la fertilisation azotée, le désherbage mais aussi la gestion des maladies.

Les échantillons des cultures apportés par les adhérents du groupe de Vatan Les Bordes lors de  l’ensemble des tours de plaine de cette campagne ont montré des états relativement sains. Néanmoins le groupe s’est attardé sur la fusariose.  Différents leviers à actionner contre cette maladie sont à appréhender avant les semis de la culture. L’humidité importante ou un temps pluvieux +/- 7 jours autour de la floraison augmente le risque de développement de la maladie. Par ailleurs, les précédents comme le sorgho ou le maïs laissent des résidus pouvant être contaminés qui pourront à leur tour contaminer la culture sensible en place. Concernant le travail du sol et la gestion des résidus, le labour et/ou l’enfouissement des résidus sont conseillés (le broyage de ces résidus permet également de diminuer la pression de la maladie) pour ne pas laisser les résidus contaminés en surface.  Ce point fusariose a permis, au détour d’une question d’un étudiant, de souligner l’importance du choix des variétés mais aussi sa complexité, pour avoir un effet de résistance des variétés aux différentes maladies. Un certain nombre d’agriculteurs font le choix de réaliser un mélange de variétés pour répondre en partie à cette problématique.

Les adhérents des groupes de développement des différentes petites régions du département se donnent rendez-vous régulièrement tout au long de la campagne. Afin d’avoir plus de renseignements, contacter le service Groupe de développement au 02 54 61 61 55.  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Vignette
Le point sur le traitement des semences
Compte tenu de la disparition de certaines matières actives sur le marché, Franck Duroueix de Terres Inovia estime que l’absence de traitement de seme
Vignette
L’agriculture de « conversation », une voie d’avenir ?
 Les agriculteurs sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à l’agriculture de conservation et de régénération des sols.
Une offre promotionnelle jusqu’à fin juin 2019
Jean-Pierre Nicolet, référent Mes M@rchés pour la chambre d’agriculture de l’Indre, indique qu’une remise de 15 % sera accordé à tout nouvel abonné au
Vignette
Mes M@rchés, « une sécurité que je n’avais pas »
Les producteurs de grains sont parfois esseulés face à la bonne décision à adopter pour la vente de leur production.
Vignette
Le roulage : stopper la croissance des végétaux à moindre coût
 Jean-Jacques Brissemoret a livré à ses collègues du groupe Dephy ses impressions sur l’utilisation du rouleau faca qu’il a depuis 18 mois.  
Vignette
La chaleur nécessaire à la mise en place des cultures d’été
Les précipitations de début mai ont été les bienvenues, cependant les températures négatives ont impacté les cultures de protéagineux.
Publicité