Aller au contenu principal

Des pommes pour sensibiliser à l’agriculture

Pendant une quinzaine de jours, la FDSEA est allée à la rencontre des élèves de l’Indre dans le cadre de la Semaine du goût. Pour l’édition 2022, c’est à travers le cycle de la pomme que le syndicat a souhaité les sensibiliser au bien manger et aux métiers de l’agriculture.

Les élèves ont allié leurs forces pour actionner le pressoir des Amis de la Licherette, afin de tirer un bon jus de pomme frais.

En 2021, la FDSEA était intervenue auprès des élèves de l’école de Luant et d’Etrechet, lors de la semaine du goût. Cette année-là, la lentille était le sujet principal des interventions pensées par l’animatrice syndicale. « Lors de ces visites, en plus des animations ludiques sur ce cycle de la lentille, des producteurs m’accompagnaient. Ils racontaient leur métier de cultivateur », resitue Pulchérie Fournier.

Fort de ce succès, le syndicat a souhaité rééditer l’expérience. Suite à l’inscription de la structure sur le site de la Semaine du goût, un réel engouement des écoles du département s’est créé autour de la prestation proposée. « Cette année, nous avons travaillé sur le cycle de la pomme, majoritairement et quelques classes ont demandé une animation sur la lentille et le miel », poursuit l’animatrice. Les équipes du syndicat ont ainsi rencontré près de 600 élèves, soit 14 écoles, réparties sur l’ensemble du territoire.

DE LA GRAINE AU FRUIT

En amont de la visite dans les écoles maternelles et/ou primaires, Pulchérie Fournier avait fourni aux enseignants un livret sur le cycle de la pomme. « Ce fascicule a permis aux institutrices d’aborder le sujet avec leurs élèves, explique-t-elle. L’implication de tous dans cette démarche a été appréciable ».

Le jour de la visite, la FDSEA a éveillé les sens et la curiosité des enfants, via une dégustation de diverses variétés de pommes locales, fournies par les vergers du Muant et les vergers d’Agathe. Aux enfants de dire si elles étaient sucrées, acidulées, croquantes, farineuses ou encore juteuses. « Lors de la dégustation, la réaction des enfants était touchante. Ils ont livré leurs ressentis sans filtre. Par exemple, en voyant une Granny Smith, une pomme très verte, un des élèves m’a répondu “mais elle est chimique ta pomme pour être si verte” », sourit l’animatrice. 

DE LA POMME AU JUS

A l’issue de l’atelier découverte de la pomme en elle-même, les élèves étaient invités à presser les pommes, afin d’en extraire un savoureux jus. Les équipes de la FDSEA étaient en effet venue avec le matériel nécessaire, c’est-à-dire un écorcheur et un petit pressoir. « Nous travaillons également avec les amis de la Licherette, qui viennent dans les cours d’école avec leur propre matériel et un pressoir bien plus grand que le nôtre, précise Pulchérie Fournier. Pour l’actionner, il faut plusieurs bras et les élèves sont ravis de jouer collectif pour presser les pommes ».

Et après l’effort est venu le réconfort ! Tous ont eu droit à un verre du jus de pomme fraîchement pressé. Là aussi, les réactions étaient vives et sans nuances : « Le jus de pomme a le goût du trop bon », « il est meilleur que celui que maman achète en brique », « je n’ai jamais bu un jus aussi bon ». Mission réussie donc pour la FDSEA !

SENSIBILISER LES PLUS JEUNES

Intervenir auprès des plus jeunes, outre le fait de passer un agréable moment avec eux en leur proposant une activité qui sort des terrains battus, a pour but de les sensibiliser sur l’alimentation et la saisonnalité. « L’idée est de leur expliquer et démontrer qu’il y a des agriculteurs derrière chaque aliment qu’ils consomment. C’est une manière ludique de leur présenter les productions locales, mais aussi de l’importance de notre profession sur et pour le territoire », développe le syndicat. 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Sanglier : un plan d’action sur trois ans
La régulation du sanglier est l’affaire de tous.
JA planche sur l’engagement
Durant trois jours, Jeunes agriculteurs national a tenu son Université d’hiver dans la Haute-Marne.
AOC Valençay : le nouveau cahier des charges dévoilé
Le syndicat des vins de Valençay s’est réuni en assemblée générale, jeudi 1er décembre.
LA CONSIGNE SE GÉNÉRALISE À LA FERME DES CABRIOLES
Des pots en verre consignés pour réduire les emballages à usage unique, telle est la direction qu’ont pris les associés de la Ferme des Cabrioles depu
Installation : savoir mesurer et se prémunir des risques
Le 17e forum installation des JA, le 15 décembre, aura pour fil conducteur les risques, qu’ils soient climatiques, économiques, techniques, sanitaires
Quels intérêts à aller plus loin que la banque de matériel ?
Outre l’acquisition et l’utilisation de matériel en commun, la Cuma est aussi un moyen de réfléchir et d’évoluer collectivement.
Publicité