Aller au contenu principal

Ensilage 2022 : une récolte précoce forcée

Primordial pour l’élevage de vaches laitières, l’ensilage de maïs a débuté tôt cette année. Chez Vincent Villemont, éleveur de prim’holstein à Valençay, il a fallu avancer la récolte de quatre jours pour limiter les dégâts liés à la chaleur.

Exceptionnellement, les tra vaux d’ensilage se déroulent très tôt cette année. En cause : la sécheresse et les épisodes caniculaires. Alors que la levée du maïs s’est faite sans encombre à Valençay, que les parcelles de Vincent Villemont, éleveur de prim’holstein, n’ont pas subi de grêles, quelques dégâts de ravageurs sont à déplorer en marge. Cette année, l’attention est principalement portée sur les conséquences de la chaleur. Les températures ont eu une incidence sur la maturité du grain et sa qualité, mais également sur les stades de la plante. Autant de facteurs pris en compte par l’éleveur valencéen afi n de déterminer la date d’ensilage.  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

La responsabilité sociétale des entreprises, enjeu de demain pour la laiterie

Pour son assemblée générale, la laiterie de Verneuil a souhaité sensibiliser ses adhérents et partenaires à la nécessité de prendre dès maintenant

Les Rencontres à table : une soirée conviviale et instructive

Allier éducation et plaisir dans une ambiance conviviale, tel est le pari réussi des acteurs de la filière, lors de l’opération Les Rencontres À Ta

Quand la géobiologie rectifie le tir

A Montreuil-en-Touraine, l’élevage bovin lait de la famille Daguet a fait les frais de déséquilibres géobiologiques à plusieurs reprises.

Une baisse de volume significative en AOP pouligny-saint-pierre

Comme toutes les AOP caprines de la région, l’AOP pouligny-saint-pierre pâtit de la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs.

Ne pas négliger la fertilisation phosphore et potasse

 Le groupe herbe Brenne s’est rassemblé le 25 avril, chez Jérôme Siefferman à Chitray, pour faire un point sur l’essai fertilisation mené sur

Le cap maintenu malgré la décapitalisation

Des cours en hausse et des animaux mieux finis ont compensé la baisse des effectifs en 2023.

Publicité