Aller au contenu principal

Intempéries
La goutte qui a fait déborder le vase

Le ciel est tombé sur l’Indre les 13 et 14 juillet. Sur l’axe Chaillac-Val Fouzon, l’équivalent de près de deux mois de pluie s’est abattu en un peu moins de 48 heures. Un phénomène d’une rare intensité, causé par une goutte froide.

On savait qu’il y aurait un passage pluvieux sur la France la semaine dernière, mais rien ne laissait présager son ampleur. Une goutte froide s’est formée, mais la complexité du phénomène fait qu’il est difficile de l’appréhender clairement, si ce n’est 6 à 12 heures avant », explique Florentin Cayrouse.

Les modèles avaient tablé sur un phénomène pluvieux de 30 et 40 mm d’eau, voire 50 mm, de façon ponctuelle, « mais personne ne pensait que l’on allait avoir de telles intempéries et les conséquences qui en découlent, tant sur notre département pour les agriculteurs notamment, que sur la Belgique et l’Allemagne avec les inondations qui ont été meurtrières », poursuit le prévisionniste de l’association Météo Centre.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Valoriser au mieux ses effluents d’élevage
  Le pilotage de la fertilisation pour cette campagne s’avère délicat compte tenu de la flambée inédite des prix des engrais.
Limousine, sa rusticité passionne encore
Les critères de sélection de la race limousine ont évolué au fil du temps.
LE TÉLESCOPIQUE, UN « INDISPENSABLE » CHEZ LES ÉLEVEURS
  Fiabilité, maniabilité, visibilité ou encore facilité d’entretien… voici les principaux arguments qui ont poussé deux éleveurs laitiers à choisir le
Hausse de prix des fromages fermiers : une nécessité
Lors de journée régional fromagère, Jennifer Baudron, de la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher, a présenté les coûts de production en 2021 et les e
Aléas climatiques : s’assurer une sécurité financière
Samuel Delale, céréalier à Châtillon-sur-Indre, a été confronté à la grêle en 2022.
Une nouvelle pépinière, un atout pour l’agrotourisme
Arnaud Schoofs et Marline Berghmans ont inauguré leur pépinière spécialisée en fruitiers du terroir, le 11 janvier à Buzançais.
Publicité