Aller au contenu principal

La Pac 2023-2027 se précise

Le 13 juillet, Julien Denormandie a expliqué un peu plus les éléments concrets de la future Pac. En  voici  les  points  principaux.

Le 13 juillet,  le  ministre  de l’Agriculture a présenté les  derniers  arbitrages  du Plan stratégique national (PSN) de mise en œuvre de la future Pac au Conseil supérieur d’orientation (CSO).  Cette  instance regroupe la profession, mais aussi les  ONG. Les points de décision attendus portaient essentiellement sur l’écorégime  et  la  gestion  des  aides aux vaches allaitantes et laitières. Sur les Maec, le ministre a détaillé  la  répartition  de  l’enveloppe. 

 

UN «  ÉCORÉGIME » COMPLEXE

A partir de 2023, les règles actuelles pour avoir accès au paiement vert (5  % de SIE, diversification des cultures, ratio prairies permanentes)  deviendront,  pour l’essentiel, des BCAE (bonnes conditions  agroenvironnementales) obligatoires. Le paiement vert (30  % du budget) sera remplacé par les «  écorégimes  » (25  % du  budget)  avec plusieurs  niveaux d’aides et une moyenne de l’ordre de 66  €/ha.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité