Aller au contenu principal

MÉTHODE ALTERNATIVE
Le binage au secours de terres battantes

Au-delà de son rôle dans la stratégie de désherbage, la bineuse trouve toute son utilité dans les sols en limons battants, notamment pour assurer une meilleure levée des cultures. Témoignage d'Emmanuel Magnan, agriculteur dans le sud de l'Indre.

Pour son troupeau laitier de 75 Prim'Holstein, Emmanuel Magnan cultive en agriculture conventionnelle 40 ha de blé et 40 ha de maïs à Cléré-du-Bois (36). Avec des terres en limons battants, il ne fait pas partie des mieux lotis, raison pour laquelle il complète le désherbage chimique par un travail mécanique à la bineuse. Avec 6 autres agriculteurs conventionnels, il utilise celle de la Cuma de Saint Flovier, une Monosem traînée 6 rangs repliable en 4 rangs, sans guidage. « Je l'utilise comme un complément à la chimie, explique l'éleveur. Le binage permet surtout de refaire la structure du sol en surface et d'enlever la battance ».

Pour garder des parcelles propres, Emmanuel Magnan traite en prélevée, le plus tôt possible après le semis, en fonction des conditions météorologiques. « Je fais un rattrapage au stade foliaire seulement s'il y a besoin. Je regarde à la parcelle, pour ne pas traiter là où ce n'est pas nécessaire. »

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Le skateboard, dans l’univers de Lioukouma
A Bourges ou à Lourdoueix Saint Michel, Gaël Flin fait vivre sa passion pour le skateboard.
« Eleveur et engagé », un futur groupe dans l’Indre ?
 Face aux difficultés que rencontrent certains éleveurs pour valoriser la viande bovine, la section bovine de la FNSEA CVL 36 a engagé une consultatio
Savoir Terre, un trait d'union entre producteur et consommateur
Créée par Axéréal, la marque de farine Savoir Terre se distingue par son engagement pour une agriculture durable.
Des apports exogènes indispensables en AB
En agriculture biologique, la baisse de la fertilité chimique des sols conduits se traduit par une chute de la production.
Un impact direct sur la fertilité de ses sols
Depuis 2011, des essais de la chambre d’agriculture de l’Eure-et-Loir mettent en évidence la relation directe entre son système de production et la fe
Autonomie et valorisation : les enjeux des filières bovines
Malgré une participation limitée des éleveurs, les ateliers élevage et cultures de l’évènement Tech & Bio Centre-Val de Loire 2020 ont alimenté en
Publicité