Aller au contenu principal

Groupe Dephy
Le roulage : stopper la croissance des végétaux à moindre coût

 Jean-Jacques Brissemoret a livré à ses collègues du groupe Dephy ses impressions sur l’utilisation du rouleau faca qu’il a depuis 18 mois.  

Vignette

undi 15 mai, le groupe du réseau Dephy de la chambre d’agriculture s’est réuni chez Jean-Jacques Brissemoret, à Sembleçay. En complément d’un tour de plaine, l’agriculteur a présenté son rouleau faca acquis en 2018. Dans sa démarche de conservation des sols et interventions raisonnées, il souhaitait investir dans un rouleau faca, lui offrant l’opportunité de réaliser ses semis directs sans avoir à broyer les résidus issus des précédents culturaux. « J’ai discuté avec Astrid Mordon (conseillère agronomie de la chambre d’agriculture, responsable du groupe Dephy Indre) de mon idée d’acquérir un rouleau faca. Elle m’a expliqué qu’il était possible de déposer un dossier de subventions dans le cadre des projets d’aides à l’investissement du réseau Dephy ». Ainsi, son investissement de 5 200 euros a été pris en charge à hauteur de 40 %.

Un passage deux actions

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Une belle surprise pour les producteurs
Soulagement et satisfaction, c’est ce que ressentent la majorité des vignerons de Reuilly et de Valençay.
Des pommes à croquer à Saint-Maur
 Une envie de pommes à croquer à deux pas de Châteauroux ?
Un tour d'horizon des couverts végétaux
C'est sur l'exploitation d'Oliver Weaver que les membres des groupes de développement du Ceta d'Ecueillé et du GVA de Chatillon se sont retrouvés le 2
La forêt, un potentiel de ressources pour les abeilles
Les apiculteurs et les sylviculteurs ont besoin les uns des autres pour produire.
Publicité