Aller au contenu principal

ACTUALITÉS
Les impacts de la réforme de la PAC

Le combat du moment pour les agriculteurs n'est autre que la prochaine Pac et ses répercussions sur les exploitations. Invité lors de l'assemblée générale de la FDSEA, Christophe Périgord a brossé les changements attendus et leurs conséquences, notamment en élevage bovin.

La réduction annoncée de l'enveloppe globale de la Pac de 2 % représente pour le département un déficit 2,2 millions d'euros d'aides pour le 1er pilier. « Il ne faut pas s'arrêter à ça, parce qu'il y a énormément de paramètres dans cette reforme qui font qu'il y a des plus et des moins. C'est aussi une réforme qui s'empile sur les réformes précédentes et qui conserve une partie des exigences de la Pac actuelle, notamment sur les SIE aujourd'hui et qui deviendront des éléments de conditionnalité dans la prochaine Pac », présente Christophe Périgord, chef de service entreprise de la chambre d'agriculture de l'Indre. La réforme apporte également de nouvelles exigences, avec notamment des diversités de productions, et sur ce point le département n'est pas en retard, « bien au contraire ».

Le second pilier, quant à lui, bouge peu mais introduit une mesure agricole environnementale et climatique sur les zones à bas potentiel.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Limiter la flambée des prix avec les achats groupés de la FDSEA
Le service de commande groupée de fioul proposé aux adhérents FDSEA et JA permet de réduire le montant des factures.
Contrats, indicateurs de prix, délais : éleveurs, à vous de proposer vos conditions !
La loi Besson-Moreau généralise la contractualisation écrite pluriannuelle de 3 ans minimum pour toute vente entre le producteur de viande bovine et c
Noël en Berry, entre rites et légendes
Loin de la course effrénée de notre époque dans les boutiques en quête des cadeaux tant attendus, loin de l'abondance des plats sur les tables… le Noë
QUELLE FORÊT POUR LE FUTUR ?
Comment préserver les massifs forestiers face au réchauffement climatique ?
Contention ovine : découverte d'un parc fixe indoor
Au quotidien, la manipulation des animaux à travers une contention mobile demande du temps et peut mobiliser de nombreuses personnes sur un élevage.
Publicité