Aller au contenu principal

COMMERCIALISATION
Les produits locaux sur la toile

Pour aider les producteurs de vente directe à écouler leurs marchandises, les initiatives se multiplient. La chambre d'agriculture diffuse largement une liste de producteurs indriens.

Marchés fermés, débouchés vers la restauration collective impossibles, habitudes de consommation familiale chamboulées… en matière d'alimentation les fondamentaux sont ébranlés et les producteurs en vente directe sur la paille ou presque. Pour les aider, la chambre d'agriculture conjointement avec l'Agence d'attractivité de l'Indre (A2I) a déployé une action de communication afin de les mettre en avant. Car il n'y a pas que la crainte de l'épidémie qui n'incite pas les consommateurs à se déplacer dans les exploitations. « A cela s'ajoute une méconnaissance des producteurs présents sur le territoire, considère Caroline Godard, conseillère entreprise à la chambre d'agriculture. Les gens ne savent pas obligatoire ment qu'un producteur est installé à proximité de chez eux. C'est l'objectif de cette action, proposer une liste non exhaustive de produits et d'agriculteurs à un plus grand nombre de personnes pour qu'ils puissent continuer à travailler et inciter les consommateurs à se tourner vers les produits locaux. »

Diffuser sous format numérique sur les sites de la chambre d'agriculture et de l'A2I, cette liste sera accompagnée d'informations sur les lieux, les horaires d'ouverture des boutiques à la ferme et les produits proposés. Pour Christophe Dupas, directeur de l'A2i, il était important de s'associer à cette opération : « Valoriser le savoir-faire local s'inscrit totalement dans les objectifs que nous nous sommes fixés. Il était important d'y prendre part ». « C'est une situation problématique pour les producteurs, insiste Caroline Godard, cette initiative fait partie de nos missions d'accompagnement en tant qu'organisation agricole. Nous espérons que cela pourra permettre de limiter les conséquences économiques pour l'agriculture locale. »

En outre, des actions de mutualisation entre agriculteurs vont être mises en place. Des produits de différents producteurs pourront être proposés sur un seul site, avec la possibilité d'effectuer des commandes. Les producteurs fermiers de l'Indre qui souhaitent figurer dans la liste « Des produits locaux et de saison directement des producteurs aux consommateurs » de la Chambre d'agriculture peuvent renseigner un formulaire en ligne : https : //bit.ly/2ViW93Z.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L’autonomie alimentaire au cœur de la journée régionale ovine
Le contexte économique est relativement favorable à la filière ovine depuis quelques mois, avec la hausse des prix de ventes des agneaux.
Des essais plutôt concluants, mais attention à la montée en graines
 Dans une parcelle de Julien Renard, céréalier à Brion, la chambre d’agriculture de l’Indre a réalisé des essais sur les couverts d’interculture.
Couverts : l’implantation à la volée à l’essai
La chambre d’agriculture de l’Indre a réalisé un essai sur les couverts dans une parcelle de Julien Renard, céréalier à Brion.
Naturapolis fait cohésion grâce aux jeux agrolympiques
Cohésion et travail d’équipe ont été les maîtres-mots au lycée agricole de Châteauroux, le 22 septembre.
Une très belle présentation de reproducteurs au cadran des Hérolles
Le mercredi 21 septembre, le marché du Cadran des Hérolles et Sélec Viande ont organisé la cinquième vente de taureaux reproducteurs limousins.
Grêle : plus de 200 dossiers déposés
Le 15 septembre, tous les agriculteurs touchés par les épisodes de grêle qui ont traversé le département étaient invités à déposer un dossier auprès d
Publicité