Aller au contenu principal

Les variétés sensibles d'orges demandent de l'attention

Pour les orges d'hiver brassicoles sensibles aux maladies, type Etincel et Isocel, avec une nuisibilité attendue autour de 16-17.5 q/ha,« il faut taper large avec les tria-zoles, les SDHI et les strobilurines. Deux interventions sont à prévoir, une au stade 1 nœud et la seconde au stade 2 nœuds/sortie dernière feuille/sortie des barbes, pour une enveloppe a priori autour de 55 / ha », détaille Edouard Baranger, ingénieur d'Arvalis. Alors que pour les variétés fourragères des orges d'hiver, peu sensibles aux maladies (nuisibilité attendue entre 10 et 13 q/ha), l'application unique prévaut, au stade dernière feuille, avec un budget d'environ 40 €/ha.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

La patate douce se cultive dans la région
Suite à un simple constat dans les rayons des supermarchés locaux, les associés du Gaec des Sables à la Guerche (37) ont entrepris la production de pa
Une récolte de courges plutôt bonne
Chaleur et déficit pluviométrique ont entraîné des conséquences sur toutes les productions.
LA FERTILISATION DES SOLS TOUJOURS À L’ÉTUDE
Le GIEE AgroFerti 36, porté par le GDA Buzançais-Levroux et soutenu par la chambre d’agriculture de l’Indre, travaille depuis 2019 sur le sol et sa fe
AU PLUS PRÈS DES EXPLOITANTS
Présente sur l’ensemble du département et de la région, Axéréal maille également le territoire castelroussin de part en part, employant une soixantain
Des essais plutôt concluants, mais attention à la montée en graines
 Dans une parcelle de Julien Renard, céréalier à Brion, la chambre d’agriculture de l’Indre a réalisé des essais sur les couverts d’interculture.
Couverts : l’implantation à la volée à l’essai
La chambre d’agriculture de l’Indre a réalisé un essai sur les couverts dans une parcelle de Julien Renard, céréalier à Brion.
Publicité