Aller au contenu principal

Les variétés sensibles d'orges demandent de l'attention

Pour les orges d'hiver brassicoles sensibles aux maladies, type Etincel et Isocel, avec une nuisibilité attendue autour de 16-17.5 q/ha,« il faut taper large avec les tria-zoles, les SDHI et les strobilurines. Deux interventions sont à prévoir, une au stade 1 nœud et la seconde au stade 2 nœuds/sortie dernière feuille/sortie des barbes, pour une enveloppe a priori autour de 55 / ha », détaille Edouard Baranger, ingénieur d'Arvalis. Alors que pour les variétés fourragères des orges d'hiver, peu sensibles aux maladies (nuisibilité attendue entre 10 et 13 q/ha), l'application unique prévaut, au stade dernière feuille, avec un budget d'environ 40 €/ha.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Ce que l'étude de son sol enseigne
Face aux changements climatiques et au risque de stress hydrique, préserver la structure et la qualité du sol est essentiel pour conserver une réserve
Renard : éleveurs, déclarez vos dégâts !
Le manque de déclarations de dégâts pourrait remettre en cause le statut du renard en tant qu'espèce susceptible d'occasionner des dégâts.
Enfin une fenêtre météo propice
Dans les parcelles praticables, les moissons ont repris depuis le début de la semaine.
Les prémices d'une bonne récolte 2021
Sur le bassin issoldunois, une quarantaine de producteurs porte haut les couleurs de la Lentille verte du Berry, label rouge.
Les petites graines ont bien grandi
Croire et oser, ces principes sont le quotidien de Julien Aujard et Arnaud Montagnet.
Le préfet à la rencontre de la profession agricole
Trois mois après sa première nomination au poste de préfet, Stéphane Bredin a sollicité la chambre d’agriculture de l’Indre pour une journée d’immersi
Publicité