Aller au contenu principal

DENIS CARROY, céréalier à Meunet-sur-Vatan
« L’importance de l’unité paysanne »

Qui êtes-vous ?

J’ai 45 ans, je me suis installé en 1998 à Meunet-sur-Vatan en grandes cultures. Je cultive 350 ha de blé tendre, blé dur, orge, colza, du tournesol et un peu de pois et j’emploie un salarié à plein temps. Je suis associé au projet d’investissement collectif dans une unité de méthanisation. D’abord pour essayer de trouver un débouché à peu près sûr, avec un prix garanti de gaz sur 15 ans, sécurité qu’on n’arrive plus à retrouver avec le prix des grains. Ensuite, pour introduire des cultures intermédiaires valorisables en vue de rompre le cycle des mauvaises herbes. J’espère ainsi utiliser moins de produits phytos et freiner l’apparition de résistance des adventices à certaines matières actives. Ju niveau de mes engagements professionnels, je suis président du syndicat FDSEA intercommunal de la Champagne berrichonne et d’une petite Cuma locale. Je suis aussi membre de plusieurs autres Cuma, pour l’utilisation de matériel que je ne pourrais pas me payer tout seul.

Vous êtes candidat aux élections chambre d’agriculture. Quelles sont vos motivations ?

Je me présente parce que je crois qu’il faut qu’on s’engage pour être défendu. La chambre, c’est une organisation représentative de la profession vis-à-vis des pouvoirs publics. Alors que j’étais étudiant, j’ai eu la chance de rencontrer Eugène Forget. Avec ses collègues fondateurs de la FNSEA en 1946, ils avaient fait le serment de l’unité paysanne. Je me souviens bien l’avoir entendu dire qu’ « il fallait être unis pour réussir, sinon vous êtes morts ». Aujourd’hui plus qu’hier, on n’est pas assez nombreux pour se taper dessus. Et puis, la chambre c’est aussi une source d’informations indépendantes. Avec ses échelons à la région et au national, elle nous apporte un peu de prospective et des outils utiles au pilotage de nos exploitations. Par exemple, j’utilise depuis 10 ans mesp@rcelles. C’est un outil pratique qui me permet d’être à jour dans mes enregistrements et la réglementation phyto.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Ce que l'étude de son sol enseigne
Face aux changements climatiques et au risque de stress hydrique, préserver la structure et la qualité du sol est essentiel pour conserver une réserve
Bon plan anti coup de pompe : « Faites des économies avec la FDSEA »
La FDSEA propose à ses adhérents ainsi qu'à ceux de JA 36, un service d'achat groupé de carburant, une opération gagnant-gagnant.
Les intrus instantanément repérés
Les caméras de surveillance sont de plus en plus performantes afin de détecter les intrusions dans les entreprises et d'alerter rapidement en cas de d
Les doigts de fée des facteurs de Saint-Civran
A Saint-Civran, petite commune du Boischaut sud, un jeune couple fait revivre des instruments de musique.
Fruits défendus de la forêt
Poussant au bord du chemin ou plongées dans la pénombre rayée de traits de lumière, nombre de plantes mettent en avant leurs appâts, souvent des fruit
Renard : éleveurs, déclarez vos dégâts !
Le manque de déclarations de dégâts pourrait remettre en cause le statut du renard en tant qu'espèce susceptible d'occasionner des dégâts.
Publicité