Aller au contenu principal

Service de remplacement : Des besoins de plus en plus diversifiés

Avec une activité en constante hausse, le service de remplacement de l'Indre est à l'écoute des demandes de plus en plus pointues et variées.

E n 2019, le département de l'Indre comptait 3 973 chefs d'exploitations cotisants à la MSA, parmi lesquels 359 adhèrent au service de remplacement de l'Indre (SR36), dont 236 utilisateurs. Tel le bilan affiché lors de l'assemblée générale du SR 36, le 6 mars. « Malgré une activité croissante, on constate un faible taux de pénétration », pointe Arnaud Labesse, président du SR 36. « Une tendance qui s'inscrit dans ce qui se fait ailleurs. On note un plus fort taux d'utilisation du service de remplacement dans les régions où l'élevage est très présent », souligne Rémy Dubois, délégué régional FNSEA Centre-Val de Loire au groupement d'employeurs.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Le cuir : une passion à fleur de peau
Depuis le début de ses études supérieures, Anne Barcelo est, de près ou de loin, en contact avec le cuir, ce matériau aux origines animales.
FAIRE FACE AU STRESS HYDRIQUE
L'absence de pluie pour les prochaines semaines peut déjà avoir des conséquences sur les rendements des céréaliers, mais aussi des polyculteurs éleveu
L'élevage porcin fait face à ses détracteurs
A Feusines, une pétition a été lancée par Citoyens de la Région Centre, contre l'extension d'un élevage porcin.
UN DÉFICIT PLUVIOMÉTRIQUE QUI VA ENCORE SE CREUSER
Les températures estivales des derniers jours sont remarquables, mais pas inédites.
Concertation autour d'une charte départementale
Malgré la parution de textes modificatifs, la réglementation relative aux zones de non-traitement (ZNT) de produits phytosanitaires a été retoquée par
La prévention, l'âme de Groupama
Groupama Centre Atlantique est allé à la rencontre de ses assurés lors des multiples assemblées de caisses locales.
Publicité