Aller au contenu principal

UNE FORMATION OBLIGATOIRE POUR LA CONDUITE DES ENGINS DE LEVAGE

Un chargeur frontal et un télescopique, dès lors qu’ils sont rattachés à une exploitation agricole, peuvent être conduits dès 16 ans. La manipulation de ce type d’engin demande une formation et l’obtention d’un certificat d’aptitude. Rencontre avec Caroline Yvernault et l’un de ses salariés.

Le télescopique est l’outil polyvalent par excellence sur les exploitations, notamment en polyculture élevage. Ce n’est pas Caroline Yvernault, éleveuse de charolaises à Aigurande, qui dira le contraire. « Etant plus compact, ce type de matériel passe partout, notamment dans les bâtiments d’élevage. Et étant moins haut qu’un tracteur on y monte et en descend plus vite », résume-t-elle. Son Caterpillar l’accompagne depuis près de dix ans, grâce à ses accessoires « qui sont indispensables au quotidien comme le godet à grain, le godet à fumier, le grappin à foin/paille et le lèvepalette », détaille-t-elle.

UNE FORMATION ET DES HEURES DE CONDUITES

Sur l’exploitation, Caroline Yvernault est épaulée par deux salariés, Florent et Nicolas, tous les deux passés maîtres dans l’art du pilotage du télescopique. « Ce n’est pas mon engin de prédilection, avoue l’éleveuse, je l’utilise mais je suis plus à l’aise au volant d’un tracteur. Florent et Nicolas sont bien plus habiles et formés que moi. Ce sont même eux qui m’ont donné des conseils sur le sujet ». En effet, Florent a passé un Caces* dédié lors de sa formation au lycée agricole. « La formation se décompose en deux temps : une partie théorique où l’accent est mis sur la sécurité lorsque l’on manipule l’outil (environnement et chauffeur) et une épreuve pratique de conduite. Dans la foulée, j’avais passé le Caces tracteur, se souvient-il. A l’issue de la formation, ce sont les heures passées sur l’outil qui développent notre agilité et ce, dès les années d’apprentissage ». Afin d’assurer la sécurité de tous sur l’exploitation, le télescopique est entretenu avec soins chez un garagiste, « c’est un point sur lequel je ne transige pas, tant pour moi que pour mes salariés », insiste Caroline Yvernault. n * Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Introduire des cultures d’été pour un effet de rupture

La gestion des adventices est un des axes de travail de la plateforme Syppre Berry.

« L’agriculture, notre flamme, votre futur »

Depuis le 1er mars, les Jeunes agriculteurs de l’Indre avec le soutien  du Conseil départemental de l’Indre, diffusent sur les réseaux sociaux

Les plateformes Syppre, par et pour les agriculteurs

 Le dispositif expérimental Syppre, via ses cinq plateformes en France, accompagne les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de production, t

Communiquer autour de l’élevage porcin pour contrer les aprioris

Samedi 18 mai, Philippe van den Broek a ouvert les portes de son exploitation.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

Publicité