Aller au contenu principal

Prestation
Une offre promotionnelle jusqu’à fin juin 2019

Jean-Pierre Nicolet, référent Mes M@rchés pour la chambre d’agriculture de l’Indre, indique qu’une remise de 15 % sera accordé à tout nouvel abonné au service d’ici fin juin prochain au plus tard.  

“  Mes M@rchés » est un outil de gestion qui contribue à mieux maîtriser la variabilité de ses revenus estime le conseiller de la chambre d’agriculture.

Quels sont les objectifs de « Mes M@rchés » ?
Jean-Pierre Nicolet :
« Mes M@rchés » est un réseau interdépartemental des chambres  d’agriculture qui travaille sur les marchés et la commercialisation des grandes cultures. Il vise à informer, former et conseiller les producteurs afin de leur donner des clés pour vendre ou acheter. C’est un outil de gestion qui contribue à mieux maîtriser la variabilité de ses revenus.

A qui s’adresse ce service ?  
J. P. N.
: Aux céréaliers vendeurs de céréales – oléagineux et protéagineux (sauf bio) et aux éleveurs acheteurs de céréales – soja – tourteaux. Contrairement à une idée reçue, ce service n’est pas réservé aux agriculteurs qui pratiquent le marché à terme.

Concrètement quelles sont les prestations proposées ?
J. P. N. :
Il existe deux offres, une pour les céréaliers et une pour les éleveurs. Deux niveaux d’accompagnement sont proposés.  Le premier dit « Conseil » correspond à l’envoi de bulletins d’information toutes les semaines et de bulletins de conseil au minimum tous les mois et l’accès à certaines fonctionnalités du site « Mes M@rchés ». Le second niveau « Conseil + » va plus loin en offrant à la fois un accès plus large sur le site et un accompagnement qui peut se faire soit sous forme individuel, soit en groupe.

Combien est facturé « Mes M@rchés » aux agriculteurs ?
J. P. N.
: Pour un céréalier, le « Conseil » coûte 505 €/an et  le « Conseil + » 970 €/an. Pour un éleveur, le premier niveau est facturé 250 €/an et le second 700 €/ an. Une remise de 15 % sur ces tarifs est accordée aux adhérents des groupes de développement. Les abonnements sont annuels et  débutent au premier janvier ; pour ceux entamés en cours d’année, le tarif est proratisé en fonction de la durée restante. Par ailleurs, actuellement et jusqu’à fin juin 2019, tout nouvel abonné bénéficiera de 15 % de remise.

Ces montants peuvent paraître élevés de premier abord. Avez-vous une idée des gains que les abonnés à ce service peuvent en tirer ?
J. P. N.
: Une étude du réseau menée sur 5 ans montre que les utilisateurs en tirent un gain moyen de l’ordre de 17 €/t sur leur vente de blé, soit environ 120 €/ha. En colza, ce gain est de 15 €/t. L’avantage de ce service réside dans l’expertise apportée par le réseau des chambres et les connaissances des conseillers de chaque département qui connaissent les acteurs locaux.

Comment s’abonner à « Mes M@rchés » ?
J. P. N.
: Tout simplement en contactant la chambre d’agriculture au 02 54 61 61 45

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Le SR 36 poursuit son ascension
Même gêné dans son fonctionnement par l’épidémie de Covid-19, le SR 36 poursuit son évolution avec plus de 5700 jours de remplacement au compteur en 2
Ludovic Réau a retrouvé le goût de l’agriculture
Le passage en agriculture biologique implique une évolution en profondeur de ses pratiques.
Des solutions agronomiques à défaut de solutions chimiques
La réussite d'une culture de lentille dépend de différents facteurs.
Les viticulteurs naviguent à vue
La commercialisation de vins a été durement impactée par la fermeture de certains débouchés à cause de la pandémie de Covid-19. Les vins de Valençay n
Les OAD au service de la précision
La coopérative Axéréal a choisi l'outil Farmstar N Vario pour aider ses adhérents à affiner les doses d'azote à apporter sur leur culture.
La Cibèle poursuit son développement
2021 s'annonce comme une année riche en événements pour la Cibèle.
Publicité