Aller au contenu principal

DOSSIER PATURAGE
ABREUVEMENT : CUVES, BUSES OU CAPTAGE DE SOURCE : TOUS LES MOYENS SONT BONS

Les associés du Gaec de la Lande ont mis en place trois systèmes d’abreuvement au pâturage pour leur cheptel ovin.

Les associés du Gaec de la Lande, à St-Priest la Marche (Cher), en polyculture-élevage (bovins allaitants et ovins), ont, depuis 1986, imaginé plusieurs systèmes d’abreuvement pour leur troupeau de 540 brebis de race Rouge de l’Ouest. *

Les brebis sont conduites par lot de 65 avec leurs agneaux dès leur premier mois et pâturent sur une surface de 8 à 10 hectares dès le printemps. Elles ont besoin de boire en moyenne 2,5 litres par jour et jusqu’à 3 litres quand elles sont avec leurs petits. En pleine chaleur, cette consommation peut aller jusqu’à 5 litres. « Apporter l’eau dans les prairies était donc indispensable pour privilégier l’abreuvement des ovins et faciliter notre organisation, précise Axelle Giraud, une des associées. C’est d’autant plus important que les sécheresses se succèdent d’année en année, les besoins augmentent ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L'école à la ferme
Les élèves de CE2-CM1 de l’école d’Orsennes ont pu se familiariser avec l’univers d’un éleveur ovin, juste avant de poursuivre leur  apprentissage  à
Accord distributeur-fournisseur-producteur : une démarche de filière vertueuse
Chaque enseigne a sa marque distributeur engagée pour une meilleure rémunération des éleveurs laitiers, un peu comme une surenchère face à la concurre
Prairies dégradées : L’entretien mécanique pas systématique
Maintenir ou renforcer le potentiel productif d’une prairie, son équilibre variétal, sa densité, c’est possible.
PENSER L’USAGE DE L’EAU DANS SA GLOBALITÉ
Le stockage de l’eau est l’une des problématiques récurrentes pour la profession.
LES NAPPES SOUTERRAINES, UN OUTIL À PRÉSERVER
A l’approche d’une nouvelle saison d’irrigation, Pierre Giard président de l’association des professionnels de l’irrigation (API) 36 fait le bilan de
UN GAIN DE TEMPS ET PLUS DE SÉRÉNITÉ
Dans  un  contexte  de  gestion  de  l’eau  de plus en plus compliquée, Xavier Foudrat apprécie  les  innovations  techniques  qui concourent à réduir
Publicité