Aller au contenu principal

PRATIQUES CULTURALES
Adapter sa méthode aux particularités de sa ferme

L'agriculture de conservation requiert de la méthode et une ouverture d'esprit. Pour Pierre Sarreau, agriculteur dans le Cher et adepte de cette pratique, il faut veiller à ce que cette pratique ne se transforme pas en contrainte.

Changer de système de production vers des pratiques moins traumatisantes pour le sol et plus économes en charges financières est un cheminement long qui nécessite de la patience et de l'observation. Dans le cadre de ses portes ouvertes mensuelles, la FDGEDA 18 a organisé une visite d'exploitation innovante, mardi 16 novembre. A Etréchy, près de Bourges, Pierre Sarreau est adhérent au GIEE « Semons dans le vivant ». Depuis près de vingt ans, il s'est engagé dans la voie de l'agriculture de conservation, une réflexion entamée à l'arrivée de la Pac en 1992. « J'étais en agriculture traditionnelle, avec beaucoup de travail du sol et des rotations courtes colza, blé, orge. Mais la Pac a tout changé. Nous avons subi la dissociation du prix des céréales, les enjeux n'étaient plus les mêmes. J'ai commencé à réfléchir aux moyens à mettre en place pour réduire mes charges, notamment par l'évolution de mes pratiques.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Les services de l’Etat sur le terrain
La DDT, la chambre d’agriculture et la MSA sont allées à la rencontre des agriculteurs sinistrés par les trois récents orages de grêle, le 19 juin, à
Le coup de grêle de trop !
Pour la troisième fois en un mois, la grêle a sévi dans le département.
Rendements hétérogènes et de qualité moyenne
 Les moissons battent leur plein depuis une dizaine de jours. Les orges, dont la récolte se termine, sont à la peine selon les secteurs.
Un pulvérisateur ultra-localisé en démo dans l'Indre
Après quatre ans de tests, le pulvérisateur Snipper est désormais en phase de commercialisation, rendant possible et concrète la pulvérisation ultra-l
La filière piscicole garde le cap
Le premier rendez-vous annuel de la filière piscicole du Centre-Val de Loire s'est tenu à Lureuil, le 10 juin.
Adapter sa stratégie de valorisation du lait
« Progresser ensemble malgré une conjoncture générale difficile », tel était le fil conducteur de l'assemblée générale de la laiterie de Verneuil, le
Publicité