Aller au contenu principal

Agriculture de conservation, un retour aux sources

Vendredi 29 novembre, Jean-François Feignon et son frère Régis, éleveur à Rivarennes et Thenay avaient convié le député François Jolivet pour un échange autour de l’agriculture de conservation et de l’utilisation du désherbage chimique.

Pour les deux éleveurs, l’usage de la chimie peut être réduite grâce à des procédés agronomiques comme ceux prônés par l’agriculture de conservation. Cependant, une interdiction pure et simple de l’utilisation d’un produit tel que le glyphosate est considérée par les deux agriculteurs comme une hérésie. « Interdire, un produit comme celui-ci est une idiotie, insiste Jean-François. Il existe des molécules beaucoup plus dangereuses utilisées régulièrement dans d’autres productions. Nous avons fait le choix de pratiquer une agriculture durable et saine en appliquant des principes agronomiques pour le maintien de nos sols, mais la chimie est parfois indispensable, d’autant plus que la rémanence de ce type de produit est très faible. »

L’agriculture de conservation implique de posséder des connaissances élaborées dans le fonctionnement du sol et dans les cycles culturaux. Car c’est en conservant un sol vivant que l’on assure le développement de la plante.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Introduire des cultures d’été pour un effet de rupture

La gestion des adventices est un des axes de travail de la plateforme Syppre Berry.

« L’agriculture, notre flamme, votre futur »

Depuis le 1er mars, les Jeunes agriculteurs de l’Indre avec le soutien  du Conseil départemental de l’Indre, diffusent sur les réseaux sociaux

Les plateformes Syppre, par et pour les agriculteurs

 Le dispositif expérimental Syppre, via ses cinq plateformes en France, accompagne les agriculteurs vers de nouveaux systèmes de production, t

Communiquer autour de l’élevage porcin pour contrer les aprioris

Samedi 18 mai, Philippe van den Broek a ouvert les portes de son exploitation.

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

Publicité