Aller au contenu principal

Agrolympiades à Naturapolis : sport, danse et bonne humeur

L'école n'évoque pas toujours que de bons souvenirs, pourtant certains établissements créent des événements qui resteront gravés dans la mémoire de leurs élèves. Les Agrolympiades du lycée agricole Naturapolis en font partie.

Comment bien commencer une année scolaire ? Au lycée Naturapolis, c'est une question qui ne se pose plus. Tous les deux ans, les Agrolympiades marquent la rentrée pour les élèves mais aussi leurs professeurs. Une journée pendant laquelle jeunes et moins jeunes s'affrontent lors d'épreuves concoctées par Christophe Pruvot, enseignant en EPS, et ses collègues. Des épreuves de force, comme le mur des champions, mais aussi d'adresse, avec la tour infernale, ou de vitesse avec le relais en trottinette. Mais les Agrolympiades, c'est avant tout un moment de partage pour ces élèves, qui concourent tous avec un même objectif : passer un bon moment.

 

DES PROFS DÉPASSÉS

Et des bons moments, il y en a eu le 19 septembre, à commencer par la course de brouette. Un relais mixte par équipe de cinq, composée d'un pousseur et d'un passager. Aérodynamisme et force de traction étaient de mise pour réussir à battre le temps record tombé à la mi-journée : 2 minutes et 11 secondes. Le parcours exigeant a eu raison de nombreux attelages et beaucoup de renversements ont été à déplorer.

 

Du coté du mur des champions, les biceps ont été sollicités, puisque les concurrents étaient conviés à en atteindre le sommet à la seule force de leurs bras. Une épreuve dans laquelle ne s'est pas franchement distinguée l'équipe enseignante, certes vaillante, mais allègrement dépassée par leurs élèves. Après la force pure, les concurrents ont été confrontés à la réflexion. Dans la tour infernale, épreuve qui consiste à ériger un gratte-ciel de bois, rien ne sert de courir, une plaquette de bois mal placée… et catastrophe : la belle architecture de la tour s'évanouie et avec elle s'envole la victoire finale.

 

UNE FLASH MOB IMPROVISÉE

On l'aura compris, aux Agrolympiades, la bonne humeur est de rigueur. Les terminales S ont parfaitement symbolisé cet esprit en improvisant une flash mob sur le terrain de sport. Professeurs et élèves se sont tous réunis au centre du terrain pour suivre la chorégraphie proposée par les élèves… Ce qui leur a permis de reprendre un peu de souffle pour s'adonner à un nouveau tour de force et pas des moindres : un tir à la corde dans une version revisitée façon agricole. D'un côté cinq jeunes motivés et de l'autre un monstre d'acier de plusieurs tonnes : un tracteur. Une lutte déséquilibrée de prime abord, mais la volonté de vaincre des participants a souvent eu raison de la puissante masse de ferraille qu'ils avaient devant eux.

Et puis pour remettre tout le monde dans le jus… un petit coup de rameur pour finir la journée. L'instrument bien connu des sportifs en a fait suer plus d'un !

Au lycée Naturapolis, le 20 septembre au matin, la vie a repris son cours pas tout à fait comme les jours précédents. Chacun avait en tête le moment de convivialité partagé la veille, et l'établissement était devenu nettement moins austère.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

« C’est beaucoup de frustration de ne pouvoir présenter notre travail »
Le concours de la Châtre draine au-delà des frontières indriennes.
Vignette
Des reproducteurs visibles sur rendez-vous
Les événements, salons, foires, concours ont été annulés ou reportés un à un au fil de l’année.
Nouveau report de paiements MSA
Avec le nouveau confinement, le gouvernement a décidé, comme au printemps, d’accorder des délais pour le paiement des cotisations sociales.
Vignette
Le cycle des adventices rompu par les prairies
A la tête d’un cheptel de 130 limousines, Olivier Fradet cherche à limiter les adventices tout en réduisant l’usage des phytos.
« Il faut absolument appliquer les règles de biosécurité »
Philippe Van den Broek, président d'Ariporc se veut rassurant quant à l'épidémie de PPA. Il insiste cependant pour que les éleveurs et l'ensemble des
Vignette
La filière porcine inquiète
Les éleveurs de porcs scrutent avec anxiété la progression de la PPA en Europe.
Publicité