Aller au contenu principal

Arrêté phyto à Le Blanc : Les agriculteurs reçus à la mairie

Les agriculteurs de Le Blanc sont particulièrement remontés contre l’arrêté pris par leur maire sur les zones de non traitement.

Nous nous sentons agressés », c’est en ces termes que la petite trentaine d’agriculteurs de Le Blanc (photo) ont débuté l’entretien qu’ils ont eu la semaine dernière avec Annick Gombert. La maire a, en effet, suivi son collègue d’Argenton-sur- Creuse, en signant un arrêté interdisant l’application de produits phytosanitaires à moins de 150 m des habitations. « Une connerie ». Philippe Demiot ne mâche pas ses mots.

 

Comme la loi le lui autorise, la maire n’a pas consulté son conseil. Les trois agriculteurs qui y siègent ont été, comme tous les administrés de la commune, mis devant le fait accompli. « Elle a validé ça avec ses adjoints, la question n’a pas été soumise à débat, peste le président de la FDSEA, même dans sa majorité, certains ne partagent pas sa position. » A la question sur l’impact financier de cette mesure, « rien, personne n’a évalué la surface concernée, déplore Philippe Demiot. Nous lui avons demandé si elle autorisait l’épandage des boues des stations d’épuration sur ce périmètre. » La maire a avancé des arguments de santé pour motiver sa décision, espérant faire bouger les lignes au niveau national.

 

« A la question, comment fait-on concrètement, elle nous a fait comprendre qu’on pouvait continuer comme avant », fait savoir le président de la FDSEA. Une réponse loin de le satisfaire. Profitant de cette entrevue, il a glissé à Annick Gombert, par ailleurs conseillère régionale, qu’il comptait sur son entier soutien pour que l’enveloppe dédiée à la MAEC Brenne soit abondée à la hauteur des contrats signés sur le terrain.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Réduire les maladies respiratoires, un levier pour la filière
La préparation sanitaire des broutards à la vente est un enjeu pour la filière viande bovine qui s’est emparée de la question.
« L’objectif de la loi est de sauver les entreprises en difficulté »
« Il faut toujours chercher à régler le problème en son entier », c’est l’un des principes appliqués par Fanny Chenot, magistrate, lors des procédures
Lourdes difficultés financières : le rôle protecteur du tribunal
Les procédures judiciaires de règlement amiable, sauvegarde, redressement judiciaire gérées au tribunal sont conçues pour protéger les entreprises en
Un crédit d’impôt en échange de l’arrêt du glyphosate
Un crédit d’impôt de 2 500 € pour 2021 et 2022 est en cours de validation au profit de ceux qui arrêteront d’utiliser le glyphosate.
CLÉMENT CARTERON, INVESTI POUR SON CANTON
Céréalier à Neuvy-Pailloux et Condé, Clément Carteron revêt plusieurs casquettes du haut de ses 23 ans : président de canton JA, président du club loc
Les burgers du « Mirabelle » valorisent les produits locaux
La crise de la Covid-19 n'aura pas eu raison de la détermination de Cyril et Brigitte Zucchi, restaurateurs à Pruniers.
Publicité