Aller au contenu principal

Filière ovine
Beaucoup de dossiers chauds à la FNO

Conjoncture de la filière ovine avec en particulier le loup, agri-voltaïsme et éco-pâturage, la future PAC et les aides ovines… les sujets ne manquaient pas à l’ordre du jour de l’assemble générale de la FRO, le 18 février.

En ovin, le contexte est globalement positif. Depuis 2018, le prix de l’agneau augmente tout comme l’export (+ 9 %) et les abattages (+ 3 %). Les ménages achètent certes moins d’agneaux (- 6 %) mais sont prêts à y mettre plus cher (+ 2,5 %). La consommation, quant à elle, reste stable. Malgré l’embellie que connaît cette production, les éleveurs dénoncent le manque de moyens humains déployés par les chambres d’agriculture pour les accompagner techniquement, comme un sentiment que la filière est délaissée. « Les jeunes ne se forment plus et ont du mal à se remettre en question. Le prix n’a jamais résolu les problèmes techniques », affirme François de Chénerilles, éleveur en Indre-et-Loire, présent à l’AG de la FRO à Parnac (36), le 18 février.

Les participants reconnaissent en outre avoir perdu le contact avec les consommateurs et souhaiteraient être plus présents dans magasins pour des animations autour de la viande d’agneau.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Limiter la flambée des prix avec les achats groupés de la FDSEA
Le service de commande groupée de fioul proposé aux adhérents FDSEA et JA permet de réduire le montant des factures.
Contrats, indicateurs de prix, délais : éleveurs, à vous de proposer vos conditions !
La loi Besson-Moreau généralise la contractualisation écrite pluriannuelle de 3 ans minimum pour toute vente entre le producteur de viande bovine et c
Noël en Berry, entre rites et légendes
Loin de la course effrénée de notre époque dans les boutiques en quête des cadeaux tant attendus, loin de l'abondance des plats sur les tables… le Noë
QUELLE FORÊT POUR LE FUTUR ?
Comment préserver les massifs forestiers face au réchauffement climatique ?
Contention ovine : découverte d'un parc fixe indoor
Au quotidien, la manipulation des animaux à travers une contention mobile demande du temps et peut mobiliser de nombreuses personnes sur un élevage.
Publicité