Aller au contenu principal

IDEE DE SORTIE
Ça marche encore pour la randonnée de la Brenne

Comme chaque année, les mille étangs vont émerveiller les 500 marcheurs de la Randonnée de la Brenne. Au programme de la 35e  édition, des circuits plus longs pour les VTTistes, la possibilité de faire le tour complet d'un étang et un itinéraire revu dans la forêt de Lancosme.

Charles Guilloteau et Jean-Louis Camus souhaitent accueillir 500 personnes maximum cette année pour garder la dimension humaine de cette célèbre randonnée de la Brenne.

Les 5, 6 et 7 août, la célèbre Randonnée de la Brenne arpentera les chemins de terre des communes du pays aux mille étangs. Depuis la fin de l'année 2021, Jean-Louis Camus, président de l'association Randonnée de Brenne et Charles Guilloteau, responsable des circuits et itinéraires, travaillent à rendre cette 35e édition « encore plus belle que les précédentes ».

UNE RANDONNÉE TOUTE LOCOMOTION

Avec des itinéraires adaptés aux marcheurs, aux VTTistes et aux cavaliers, chacun prend plaisir à déambuler entre les étangs de la Brenne. La Randonnée de la Brenne s'adresse malgré tout à un public relativement entrainé et équipé. « On ne peut pas faire 30 km par jour en tongs », s'amuse Jean-Louis Camus. En effet, le programme est dense. En trois jours, 100 km sont à parcourir pour les piétons et plus de 200 pour les cyclistes, soit entre 32 et 85 km quotidien selon les parcours choisis. « En ajoutant des boucles facultatives au circuit vélo, on a souhaité répondre à la demande des VTTistes courageux et des utilisateurs de vélo électrique de plus en plus nombreux », détaille Charles Guilloteau. Suivant une feuille de route distribuée chaque demi-journée, les randonneurs pourront partir à la découverte de ce coin de nature caractéristique et des étangs de la Brenne. « Pour randonner librement et se consacrer pleinement à la décou-verte, les circuits seront balisés, des bénévoles assureront la sécurité et des points d'eau seront mis à disposition toutes les heures de marche », explique Jean-Louis Camus.

DE LA MARCHE, MAIS PAS QUE…

Tout au long des circuits, des animations seront proposées en lien avec la nature, la Brenne et les étangs grâce à des Points Nature. « On souhaite vraiment que les randonneurs soient au plus près des étangs et admirer la beauté de la nature tout en apprenant un peu s'ils le souhaitent », explique le président.

« La Randonnée de la Brenne, c'est aussi des rencontres et du partage, le tout dans une excellente ambiance marquée par le besoin de se retrouver de sortir et de prendre l'air », souligne Jean-Louis Camus. « Il n'est pas rare de voir des échanges entre randonneurs, le temps d'une demi-journée : un marcheur à vélo et un VTTiste à pied ou encore un randonneur dans l'attelage d'un cavalier », se souvient Charles Guilloteau.

La base de loisirs de Bellebouche servira de camp de base au groupe. Il s'y ravitaillera matins, midis et soirs et y campera. Pour occuper les soirées des animations seront organisées. « L'ambiance randonnée, c'est la fête », ajoute Charles Guilloteau. Pour cela, des groupes de musique se produiront dont un Jazz band.

Côté restauration une soirée choucroute brennouse et une soirée paëlla seront proposées, histoire de se requinquer après une bonne journée de marche, de pédalage ou de trot.

Enfin, un marché de producteurs locaux s'installera le dimanche 7 août comme vitrine des produits du territoire.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Faune sauvage : une application pour signaler les dégât

Les semis de printemps approchent à grands pas et chaque année, de nombreux dégâts sont causés par la faune sauvage sur ces cultures.

La meilleure pointeuse caprine est formée dans l'Indre

Au concours général agricole du Salon de l’agriculture, une étudiante du CS caprin de la Ferme des Âges s’est distinguée lors de l’épreuve de point

Des vaches de réforme engraissées chez un céréalier

C’est une idée issue d’un échange entre un négociant en bestiaux et un producteur de grandes cultures qui souhaitait valoriser certaines production

Cas de force majeure, mode d’emploi

 Pour éviter de perdre l’accès aux aides PAC, en plus des pertes de marges liées aux excès de pluie, les exploitants concernés doivent faire v

Frelons asiatiques : c’est maintenant qu’il faut piéger !

La reine est la cible à atteindre en cette saison.

Accident du travail : sensibiliser pour éviter le danger

Quatre étudiants du BTS APV ont organisé une conférence à l’EPLEFPA Naturapolis sur les thèmes des risques en agriculture.

Publicité