Aller au contenu principal

Cadre strict sur le brûlage agricole et forestier

  Face aux risques d’incendie, toujours plus grand d’année en année, et aux sécheresses à répétition, les pouvoirs publics sont menés à durcir la réglementation quant aux opérations de brûlage, printanières et estivales. Sur le département, ces pratiques sont régies par l’arrêté préfectoral du 21 avril 2021.

L’arrêté préfectoral de 2021 encadre la pratique du brûlage des végétaux, dans le cadre de la prévention contre les incendies, tant pour les particuliers que les agriculteurs. Les feux concernés sont les feux de plein air (feu d’artifice, de la Saint-Jean, le brûlage des déchets verts, brûlage des déchets végétaux issus de l’agriculture et de l’exploitation forestière…), ainsi que les feux à l’air libre (méchoui, travaux par points chauds, travaux de désherbage, etc.).  En tout temps et en tout lieu, il est interdit à toute personne autre que les propriétaires de terrains boisés ou non de porter ou d’allumer des feux de plein air ou à l’air libre. De plus, afin de prévenir les risques de départ de feux de forêt et de végétation, élevés en raison de conditions climatiques exceptionnelles telles celles de l’an passé où la sécheresse était combinée à la canicule, la préfecture de l’Indre peut publier un arrêté interdisant les travaux forestiers, voire réduire les horaires d’intervention pour certains chantiers agricoles (fenaison, pressage etc.).

DES DATES ET HORAIRES À RESPECTER

Les feux de plein air pour le brûlage des déchets végétaux issus de l’exploitation forestière et/ ou agricole sont possibles du 1er avril au 30 septembre (la période est susceptible d’être modulée par arrêté préfectoral en cas de sécheresse exceptionnelle), uniquement entre 10 h et 16h30, hors week-end et jours fériés.  Le propriétaire ou ayant droit devra faire une demande d’autorisation au préalable auprès du maire de la commune concernée, au moins un mois avant la date du brûlage. Le responsable du chantier doit être joignable en permanence au cours du brûlage et surveiller en continu ce dernier.

ON NE BRÛLE PAS N’IMPORTE OÙ

Ces feux destinés à incinérer une partie des végétaux issus d’interventions forestières et/ou agricoles doivent se dérouler à 200 m de bois, forêt de plantation, le plus loin possible des habitations, des routes et de la végétation sèche et à plus de 100 m de l’A20 avec un enfouissement minimum de 12 m de large. Les interventions de brulages sont strictement interdites lors que le vent est supérieur à 25 km/h.  Dans le cadre d’opération de brûlage agricole, il est préconisé de séparer la zone d’allumage de la zone de végétation grâce à une zone pare-feu déchaumée, voire labourée.  Quelle que soit la période de feux de plein air pour le brûlage de déchets végétaux issus de l’exploitation forestière et/ou agricole, il est indispensable de consulter en amont le SDIS* 36 (tél. 02 54 25 21 00) pour connaître le niveau de risque de feu d’espace naturel et forestier présent sur le département. En parallèle, un engin de déchaumage doit être disposé à proximité du feu de plein air afin d’intervenir au plus vite en cas de débordement, en attendant l’arrivée des pompiers si besoin.  

DU VÉGÉTAL UNIQUEMENT

Les opérations de brûlage ne concernent que les déchets végétaux. En ce sens, il est formellement interdit d’incinérer autre chose comme les plastiques, les caoutchoucs, les bois traités, les contenants de produits phytosanitaires, etc.

* SDIS : service départemental d’incendie et de secours.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

« La gestion du risque, c’est notre ADN »

Groupama Centre-Atlantique présentait il y a quelques jours son bilan d’activité 2023.

Quel est l’intérêt des Cives longues dans une zone de captage ?

En Champagne Berrichonne, proche de la zone de captage de Brion, la chambre d’agriculture de l’Indre a mis en place un essai sur les Cives.

El Niño : des inquiétudes sur la sécurité alimentaire mondiale

Selon l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le phénomène El Niño devrait aggraver l’insécurité alimentaire s

Des pièges à frelons asiatiques pour les apiculteurs

 Le Département a présenté, vendredi 26 avril, des pièges à frelons asiatiques qu’il offre au Syndicat des apiculteurs de l’Indre, montrant ai

Publicité