Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Bovin allaitant
Carl Mahuzies, d’inspecteur à éleveur

Le monde de l’élevage regroupe de nombreux métiers. Carl Mahuzies a été pendant une dizaine d’années inspecteur pour la race Limousine. Depuis 2012, il est passé de l’autre coté de la barrière en reprenant l’exploitation familiale

Thumbnail

Le Boischaut sud est le territoire indrien le plus proche du berceau de la race Limousine, une race adoptée par beaucoup d’éleveurs de cette région naturelle. C’est le cas de Carl Mahuzies. Installé depuis 2012 à Cheniers, il a repris la ferme familiale de 130 ha en conservant les productions bovines et ovines existantes du temps de ses parents. « Un élevage bovin limousin de 60-70 vêlages et un élevage de 150 brebis en charollais et rouge de l’ouest. La limousine, c’est la race du secteur, il n’y a pas beaucoup de bêtes blanches par ici. » Il faut dire que Carl connaît très bien la race. Avant de reprendre l’exploitation, il a souhaité acquérir de l’expérience à l’extérieur, en devenant notamment inspecteur de la race Limousine.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L'orchestre symphonique du Centre-Val de Loire continue à partager la musique
L’arrêt de la vie culturelle porte sérieusement préjudice au domaine culturel, qui espère refaire vivre nos salles et nos festivals au plus vite.
Une reprise en pente très douce
Depuis mis mars, les produits au lait de chèvre ont été durement impactés.
Prudence dans les abattoirs français
La contamination d'employés de deux abattoirs interpelle les industriels de l'agro-alimentaire qui souhaitent à tout prix éviter une situation comme c
Vigilance, le coronavirus est toujours là
A défaut de respecter les gestes barrières, chacun s’expose s’il croise une personne contaminée, au pire à  contracter le coronavirus, au mieux à devo
Drive solidaire 36 : et après ?
Que ce soit pour pallier la fermeture des marchés ouverts ou trouver des solutions pour rebondir et aider  l’agriculture locale à faire face à la cris
Covid-19 : La filière volaille y laisse des plumes
La crise sanitaire Covid-19 avec la perte d’une partie des débouchés met en sérieux péril certaines productions à l’image celle des canards ; en poule
Publicité