Aller au contenu principal

TEMOIGNAGE
CHARGEUR TËLESCOPiQUE, UN ÉQUILIBRE À TROUVER

Sur le marché, le panel des télescopique est suffisamment diversifié pour que chacun y trouve le modèle adapté aux spécificités de son exploitation. Pour Gael Pichon, éleveur à Saint-Chartier, ce sont les contraintes de ses bâtiments qui ont guidé son choix.

L'investissement dans un chargeur télescopique n'est pas anodin. Son coût élevé et l'obligation d'entretien régulier peuvent rebuter. Malgré tout, il reste l'une des machines les plus utilisées sur les exploitations et remplit de nombreuses tâches quotidiennes.

A Saint-Chartier, Gael Pichon a sauté le pas il y a cinq ans. Eleveur de bovins et de volailles, il avait besoin d'un outil fiable et pratique pour curer ses bâtiments. « Il n'y a pas de tracteur à fourche sur la ferme. Nous utilisions auparavant un télescopique par l'intermédiaire de la Cuma, mais nous faisions énormément d'heures avec, économiquement ce n'était pas viable, explique l'éleveur.

J'ai préféré investir dans l'achat d'un chargeur télescopique, cela m'offre plus de facilité de travail car je n'ai plus la contrainte de la disponibilité comme en Cuma. »

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Les services de l’Etat sur le terrain
La DDT, la chambre d’agriculture et la MSA sont allées à la rencontre des agriculteurs sinistrés par les trois récents orages de grêle, le 19 juin, à
Le coup de grêle de trop !
Pour la troisième fois en un mois, la grêle a sévi dans le département.
Rendements hétérogènes et de qualité moyenne
 Les moissons battent leur plein depuis une dizaine de jours. Les orges, dont la récolte se termine, sont à la peine selon les secteurs.
Un pulvérisateur ultra-localisé en démo dans l'Indre
Après quatre ans de tests, le pulvérisateur Snipper est désormais en phase de commercialisation, rendant possible et concrète la pulvérisation ultra-l
La filière piscicole garde le cap
Le premier rendez-vous annuel de la filière piscicole du Centre-Val de Loire s'est tenu à Lureuil, le 10 juin.
Adapter sa stratégie de valorisation du lait
« Progresser ensemble malgré une conjoncture générale difficile », tel était le fil conducteur de l'assemblée générale de la laiterie de Verneuil, le
Publicité