Aller au contenu principal

INSTALLATION
Combiner la facilité de naissance et la qualité bouchère

A Briantes, Pascal Carrion vient de passer la main à son fils Alexandre. Conversion bio, apport de viande sur les carcasses, vente directe, ce dernier a plein de projets en tête. Rencontre.

En décembre dernier, lors du départ en retraite de son père, Alexandre Carrion a repris la ferme familiale située à Briantes. Ancien inséminateur en Côte-d'Or, il a décidé de passer l'exploitation en bio. « Depuis mai 2021, j'ai commencé le processus pour une conversion simultanée des terres et du troupeau, précise-t-il. J'ai collaboré avec de nombreux éleveurs bio, et cette approche correspond à mon idée de travailler différemment, sans recours aux produits chimiques, de replacer l'agronomie au cœur du système ». Pour viser l'autonomie alimentaire, il envisage de réduire la taille du cheptel de 80 à 60 mères. Il s'appuie sur les préconisations de Jean-Baptiste Quillet, conseiller bovins viande de la chambre d'agriculture, pour conserver les performances techniques de l'élevage, tout en modifiant le système fourrager « pour le pousser un peu plus loin », glisse-t-il.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L’arum, une plante singulière

De grandes feuilles vertes, visibles au cœur de l’hiver, une fleur et des fruits pas ordinaires, des surnoms qui ne le sont pas moins et, pour fini

Les pluies perturbent une fois de plus les semis

Après les cultures d’hiver malmenées par les intempéries, l’espoir s’était cristallisé sur les semis de cultures d’été.

« La gestion du risque, c’est notre ADN »

Groupama Centre-Atlantique présentait il y a quelques jours son bilan d’activité 2023.

Quel est l’intérêt des Cives longues dans une zone de captage ?

En Champagne Berrichonne, proche de la zone de captage de Brion, la chambre d’agriculture de l’Indre a mis en place un essai sur les Cives.

El Niño : des inquiétudes sur la sécurité alimentaire mondiale

Selon l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le phénomène El Niño devrait aggraver l’insécurité alimentaire s

Des pièges à frelons asiatiques pour les apiculteurs

 Le Département a présenté, vendredi 26 avril, des pièges à frelons asiatiques qu’il offre au Syndicat des apiculteurs de l’Indre, montrant ai

Publicité