Aller au contenu principal

Communiquer autour de l’élevage porcin pour contrer les aprioris

Samedi 18 mai, Philippe van den Broek a ouvert les portes de son exploitation. L’objectif était de répondre aux questions avec un regard d’éleveur pour gommer les aprioris.  

Près de 150 visiteurs se sont rassemblés à Feusines pour visiter l’exploitation porcine de Philippe van den Broek, le 18 mai. L’éleveur, accompagné par la FDSEA de l’Indre et la coopérative d’éleveurs Cirhyo, a accueilli et expliqué l’élevage porcin auprès de visiteurs qu’il avait invités.  Ceux-ci ont pu s’exprimer et interroger les professionnels de la f ilière porc autour de cinq pôles : la maternité, la période post gestation, la période post sevrage, engraissement et la méthanisation.

« L’idée de faire des portes ouvertes dans nos exploitations trotte depuis quelques temps au sein de Cirhyo. Il fallait simplement qu’on se lance. On s’est donc lancé chez moi. Nous avons missionné quelqu’un au sein de la coopérative pour planifier et cadencer les visites. D’autres visites devraient voir le jour maintenant », explique Philippe van den Broek.  

UN PUBLIC CHOISI, POUR LA SÉCURITÉ DE L’ÉVÉNEMENT 

Exceptionnellement, il a choisi de ne pas ouvrir ses portes à 100% au grand public. « Compte tenu de la sensibilité autour de mon exploitation, j’ai souhaité sélectionner les visiteurs en les invitant à venir », justifie-t-il.  Étaient donc présents, les habitants à proximité de l’élevage, les conseillers municipaux et les maires des communes avoisinantes. « L’idée d’un tel événement était d’échanger, de répondre à des interrogations et de faire part de nos pratiques en toute transparence et partager avec le public nos questionnements d’éleveurs. Car contrairement à nos opposants, nous n’avons pas de certitudes, sauf concernant notre travail au quotidien et l’amour que l’on porte à nos animaux », tient à souligner l’éleveur, avant d’ajouter : « J’avais peur que des personnes mal intentionnées viennent détruire les stands et gâcher la fête. L’événement avait une valeur informative et n’était en aucun cas un lieu de débat ou de bagarre, c’est pourquoi j’ai choisi d’inviter un certain public ».  Public qui est venu en nombre avec parfois quelques préjugés négatifs par méconnaissance du métier et qui en est ressorti avec de nombreux éclaircissements et réponses à leurs questions. « On le sait, la communication pour l’agriculture, et notamment en élevage porcin passe, par la démonstration. Il faut montrer les choses et coupler la visite par un temps d’échanges concrets », considère Philippe van den Broek. Montrer pour effacer des idées reçues sorties d’imaginaires et de clichés.  La soirée s’est ensuite terminée par un concert donné par La Belle Germaine, groupe de musique berrichon qui a rassemblé un peu moins de 500 personnes sur l’exploitation.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Budget des collectivités locales : les présidents des Départements tirent la sonnette d’alarme

Le président du conseil départemental du Cher avait convié ses homologues du Centre-Val de Loire pour échanger sur les problématiques rencontrées d

Un jardin éphémère aux couleurs des JO

Les apprentis du CFA aménagement paysager ont conçu un jardin éphémère en plein cœur de l’arborétum de l’EPLEFPA Naturapolis.

Une certaine idée du Crédit Agricole

Même si les employés ont investi les lieux fin avril, vendredi a eu lieu l’inauguration du nouveau siège social du Crédit Agricole Centre Ouest à L

Un rapport d’orientation pour maîtriser l’avenir

C’est dans une ambiance bon enfant que s’est ouverte la 57e édition du congrès des Jeunes Agriculteurs à Poitiers (Vienne) du 4 au 6 juin.

Se faire aider à construire une relation employeurs/salariés

Lorsque qu’un agriculteur souhaite embaucher un salarié ou s’associer, il peut se rapprocher de la chambre d’agriculture de l’Indre afin d’être acc

Les Rencontres à table : une soirée conviviale et instructive

Allier éducation et plaisir dans une ambiance conviviale, tel est le pari réussi des acteurs de la filière, lors de l’opération Les Rencontres À Ta

Publicité