Aller au contenu principal

Conjoncture : Trouver les moyens de relancer la filière chevreau

En 2020, la crise Covid-19 a complétement déstabilisé le fonctionnement de la filière chevreau à quelques jours de Pâques. Depuis,  «  les acteurs avancent sur tous les fronts pour enrayer la crise et rebâtir la filière  »  résume Franck Moreau, secrétaire général de la Fnec.

A l’annonce du premier confinement, le  coup d’arrêt de l’économie française a fait s’effondrer la  filière chevreau. A quelques jours de Pâques, période faste pour la consommation  de  cette  viande, les ventes ont chuté de manière significative. Cette crise sans précédent pour la jeune filière a mis en évidence son fragile équilibre.  «  Nous  avons  eu  près de  500  tonnes  de  surstock,  car  les abatteurs  avaient  pris  le  parti  de tout abattre. Avec l’aide des pouvoirs public, la filière a pu écouler la  marchandise.  Actuellement,  le contexte n’est pas mieux, les abatteurs se sont engagés à collecter tous les chevreaux jusqu’au mois de juin. Grâce à un second volet d’aides, ils vont pouvoir gérer le surstock  », explique  Franck  Moreau,  secrétaire  général  Fnec*.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Limiter la flambée des prix avec les achats groupés de la FDSEA
Le service de commande groupée de fioul proposé aux adhérents FDSEA et JA permet de réduire le montant des factures.
Contrats, indicateurs de prix, délais : éleveurs, à vous de proposer vos conditions !
La loi Besson-Moreau généralise la contractualisation écrite pluriannuelle de 3 ans minimum pour toute vente entre le producteur de viande bovine et c
Noël en Berry, entre rites et légendes
Loin de la course effrénée de notre époque dans les boutiques en quête des cadeaux tant attendus, loin de l'abondance des plats sur les tables… le Noë
QUELLE FORÊT POUR LE FUTUR ?
Comment préserver les massifs forestiers face au réchauffement climatique ?
Contention ovine : découverte d'un parc fixe indoor
Au quotidien, la manipulation des animaux à travers une contention mobile demande du temps et peut mobiliser de nombreuses personnes sur un élevage.
Publicité