Aller au contenu principal

Conjoncture : Trouver les moyens de relancer la filière chevreau

En 2020, la crise Covid-19 a complétement déstabilisé le fonctionnement de la filière chevreau à quelques jours de Pâques. Depuis,  «  les acteurs avancent sur tous les fronts pour enrayer la crise et rebâtir la filière  »  résume Franck Moreau, secrétaire général de la Fnec.

A l’annonce du premier confinement, le  coup d’arrêt de l’économie française a fait s’effondrer la  filière chevreau. A quelques jours de Pâques, période faste pour la consommation  de  cette  viande, les ventes ont chuté de manière significative. Cette crise sans précédent pour la jeune filière a mis en évidence son fragile équilibre.  «  Nous  avons  eu  près de  500  tonnes  de  surstock,  car  les abatteurs  avaient  pris  le  parti  de tout abattre. Avec l’aide des pouvoirs public, la filière a pu écouler la  marchandise.  Actuellement,  le contexte n’est pas mieux, les abatteurs se sont engagés à collecter tous les chevreaux jusqu’au mois de juin. Grâce à un second volet d’aides, ils vont pouvoir gérer le surstock  », explique  Franck  Moreau,  secrétaire  général  Fnec*.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Des couverts aux effets bénéfiques
Nicolas Robert a profité de l'humidité de ce milieu d'été pour implanter ses intercultures.
Premier concours bovin après 18 mois d'absence dans l'Indre
Le concours bovin de Saint-Benoît-du Sault aura bien lieu le 25 août. Une reprise en douceur pour les éleveurs.
Foire de St-Benoît : un marché porteur
Les éleveurs n'hésitent pas à faire des centaines de kilomètres pour se rendre à la foire de Saint-Benoît-du-Sault, tant pour vendre que pour acheter
Teff grass : une alternative séduisante
Face aux changements climatiques, certaines plantes fourragères semblent tirer leur épingle sur jeu et entrent dans l'assolement de quelques éleveurs
« C'est la raison voire la sagesse qui ont guidé ma décision »
A quelques semaines de prendre sa retraite, Robert Chaze quitte la présidence de la chambre d'agriculture de l'Indre.
Agricultrice, rêve de Rachel Denis
Sur différents marchés de la Brenne, Rachel Denis propose ses légumes de saison.
Publicité