Aller au contenu principal

Conjoncture : Trouver les moyens de relancer la filière chevreau

En 2020, la crise Covid-19 a complétement déstabilisé le fonctionnement de la filière chevreau à quelques jours de Pâques. Depuis,  «  les acteurs avancent sur tous les fronts pour enrayer la crise et rebâtir la filière  »  résume Franck Moreau, secrétaire général de la Fnec.

A l’annonce du premier confinement, le  coup d’arrêt de l’économie française a fait s’effondrer la  filière chevreau. A quelques jours de Pâques, période faste pour la consommation  de  cette  viande, les ventes ont chuté de manière significative. Cette crise sans précédent pour la jeune filière a mis en évidence son fragile équilibre.  «  Nous  avons  eu  près de  500  tonnes  de  surstock,  car  les abatteurs  avaient  pris  le  parti  de tout abattre. Avec l’aide des pouvoirs public, la filière a pu écouler la  marchandise.  Actuellement,  le contexte n’est pas mieux, les abatteurs se sont engagés à collecter tous les chevreaux jusqu’au mois de juin. Grâce à un second volet d’aides, ils vont pouvoir gérer le surstock  », explique  Franck  Moreau,  secrétaire  général  Fnec*.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Les services de l’Etat sur le terrain
La DDT, la chambre d’agriculture et la MSA sont allées à la rencontre des agriculteurs sinistrés par les trois récents orages de grêle, le 19 juin, à
Le coup de grêle de trop !
Pour la troisième fois en un mois, la grêle a sévi dans le département.
Rendements hétérogènes et de qualité moyenne
 Les moissons battent leur plein depuis une dizaine de jours. Les orges, dont la récolte se termine, sont à la peine selon les secteurs.
Un pulvérisateur ultra-localisé en démo dans l'Indre
Après quatre ans de tests, le pulvérisateur Snipper est désormais en phase de commercialisation, rendant possible et concrète la pulvérisation ultra-l
La filière piscicole garde le cap
Le premier rendez-vous annuel de la filière piscicole du Centre-Val de Loire s'est tenu à Lureuil, le 10 juin.
Adapter sa stratégie de valorisation du lait
« Progresser ensemble malgré une conjoncture générale difficile », tel était le fil conducteur de l'assemblée générale de la laiterie de Verneuil, le
Publicité