Aller au contenu principal

Construction du barrage d'Eguzon : événement économique et patriote

Projet titanesque augurant la deuxième révolution industrielle européenne, le barrage d'Eguzon a été salué comme un événement lors de son inauguration en juin 1926. Retour sur un projet de l'entre-deux-guerres dont les motivations économiques et patriotiques semblent avoir imposé un véritable consensus, impensable aujourd'hui.

Depuis le début du siècle, les trains sont encore à vapeur et consomment beaucoup de charbon, dont 40 % est importé d'Allemagne. Afin de réduire cette dépendance énergétique préoccupante, l'idée d'électrifier les chemins de fer commence à prendre forme. Et l'intérêt de capter les eaux de la Creuse est exposé dès 1903 avec un premier projet de barrage d'une hauteur de… 19 mètres.

Le projet sera repris à sept reprises jusqu'à sa forme finale et ses dimensions cyclopéennes, qui en font en 1926, le plus puis-sant et le plus grand barrage d'Europe : 61 mètres de hauteur et 55 m d'épaisseur à sa base, 300 m de développement. La retenue d'eau de 18 km sur 500 m dans sa plus grande largeur, correspondant à environ 50 millions de m3, est devenue le lac d'Eguzon.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

De meilleures conditions de travail à venir pour les aides à domicile de l’Indre

Familles Rurales de l’Indre a entamé un projet expérimental à l’aide de La Grande Bobine, institut territorial des transformations publiques.

Atelier de transformation : bien réfléchir pour le réussir !

 Le GDMA de l’Indre a organisé une formation afin d’aider les porteurs de projets de transformation carnée à conceptualiser et réaliser un ate

Ibrahima Ndiaye, vendeur d’aliments du bétail à Dakar

Jeune Sénégalais, Ibrahima Ndiaye commercialise toutes sortes d’aliments du bétail dans le quartier Yoff, au nord de Dakar.

FDSEA et JA : « faisons appliquer la loi »

 La défense du revenu agricole passe notamment par le respect de la loi Egalim et un affichage de l’origine des produits conforme à la réalité

Trouver les leviers pour se dégager du temps

Cinq ans après son installation à Levroux, Quentin Duterde a construit un bâtiment d’élevage qui lui ressemble et répond à ses aspirations professi

Seuil de Bénavent : plus de peur que de mal pour l’instant

Mauvaise surprise jeudi 15 février, au petit matin, une brèche s’est formée sur le seuil de Bénavent, à PoulignySaint-Pierre.

Publicité