Aller au contenu principal

Couverts : des mélanges à adapter à ses besoins

Les participants à la plate-forme organisée par la chambre d'agriculture et dédiée aux couverts à mettre en place en intercultures sont repartis avec de quoi affiner leurs choix de mélanges.

Si, il faut bien l'avouer, il n'y avait pas grand-chose à voir, il y avait beaucoup à entendre à Ecueillé, le 19 septembre après-midi. La chambre y organisait sur le terrain la seconde édition de Cultures A Venir, sur le thème des couverts végétaux. Faute d'eau, bien qu'ils aient été implantés sitôt la moisson récoltée, ces derniers sont restés à l'état de graines. Les organisateurs se sont repliés sur des semis en pot, pour donner un aperçu des 10 mélanges qu'ils avaient sélectionnés, histoire que les visiteurs se fassent une idée de chacun d'eux. Et c'est devant ces pots que Victoria Piollat, Jean-Pierre Nicolet et Elodie Hégarat, tous les trois conseillers à la chambre d'agriculture, se sont relayés pour apporter des éléments sur les couverts possibles en inter-cultures longues et courtes.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Cap sur une filière plus résiliente
Avec le Cap filière viandes blanches 2021-2025, les interprofessions de l’élevage de porcs et de volailles misent sur des actions fortes pour pérennis
Antoine Denis : « Je savais que je m'installerais un jour »
S'installer en agriculture est souvent une affaire de famille.
Jeunes bovins français, des marchés multiples mais concurrentiels
 La qualité de la production française de jeunes bovins est reconnue en Europe.
Combiner la facilité de naissance et la qualité bouchère
A Briantes, Pascal Carrion vient de passer la main à son fils Alexandre.
Sans corne : la génétique française prisée
Qu'ils soient hétérozygotes ou homozygotes, les animaux porteurs du gène sans corne prennent le pas au sein des cheptels charolais.
Le concours inter départemental reprend ses quartiers à La Châtre
Après une année blanche, c'est avec plaisir que les éleveurs du Gécidi* organisent le concours inter-départemental charolais de La Châtre. Le 5 novemb
Publicité