Aller au contenu principal

Couverts : des mélanges à adapter à ses besoins

Les participants à la plate-forme organisée par la chambre d'agriculture et dédiée aux couverts à mettre en place en intercultures sont repartis avec de quoi affiner leurs choix de mélanges.

Si, il faut bien l'avouer, il n'y avait pas grand-chose à voir, il y avait beaucoup à entendre à Ecueillé, le 19 septembre après-midi. La chambre y organisait sur le terrain la seconde édition de Cultures A Venir, sur le thème des couverts végétaux. Faute d'eau, bien qu'ils aient été implantés sitôt la moisson récoltée, ces derniers sont restés à l'état de graines. Les organisateurs se sont repliés sur des semis en pot, pour donner un aperçu des 10 mélanges qu'ils avaient sélectionnés, histoire que les visiteurs se fassent une idée de chacun d'eux. Et c'est devant ces pots que Victoria Piollat, Jean-Pierre Nicolet et Elodie Hégarat, tous les trois conseillers à la chambre d'agriculture, se sont relayés pour apporter des éléments sur les couverts possibles en inter-cultures longues et courtes.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

« C’est beaucoup de frustration de ne pouvoir présenter notre travail »
Le concours de la Châtre draine au-delà des frontières indriennes.
Vignette
Des reproducteurs visibles sur rendez-vous
Les événements, salons, foires, concours ont été annulés ou reportés un à un au fil de l’année.
Vignette
Le cycle des adventices rompu par les prairies
A la tête d’un cheptel de 130 limousines, Olivier Fradet cherche à limiter les adventices tout en réduisant l’usage des phytos.
« Il faut absolument appliquer les règles de biosécurité »
Philippe Van den Broek, président d'Ariporc se veut rassurant quant à l'épidémie de PPA. Il insiste cependant pour que les éleveurs et l'ensemble des
Vignette
La filière porcine inquiète
Les éleveurs de porcs scrutent avec anxiété la progression de la PPA en Europe.
« Eleveur et engagé », un futur groupe dans l’Indre ?
 Face aux difficultés que rencontrent certains éleveurs pour valoriser la viande bovine, la section bovine de la FNSEA CVL 36 a engagé une consultatio
Publicité