Aller au contenu principal

Accompagnement des agriculteurs
COVID-19: La FDSEA 36 reste joignable

Les bureaux de la FDSEA sont fermés au public et interdits d’accès aux salariés depuis le 17 mars. Il en résulte une réorganisation complète du travail.

Légende
Le réseau FNSEA continue d'accompagner les agriculteurs et les adhérents par mail ou téléphone.

En cette période où le civisme et la solidarité doivent faire loi, le réseau FNSEA est plus que jamais aux côtés des agriculteurs et particulièrement des adhérents pour les accompagner. La FDSEA continue d’assurer l’ensemble de ses missions bien que les dernières consignes gouvernementales l’aient conduite à adapter son mode de travail : les accueils physiques sont fermés mais les rendez-vous, demandes de renseignements… sont assurés par téléphone ou mail.

Pour joindre la FDSEA

- en priorité par mail via les adresses que vous connaissez ou fnsea36@agricvl.fr ;
- par téléphone au numéro habituel : 02.54.07.66.66. Les appels sont transférés aux collaborateurs;
- rendez-vous : du fait de l’interdiction édictée par le Gouvernement, tous les rendez-vous individuels, les formations, les réunions de tous ordres sont annulés jusqu’à nouvel ordre.

Service emploi

L’évolution très rapide de la situation amène la FDSEA à adresser régulièrement des notes pratiques d’information aux adhérents afin de communiquer l’ensemble des obligations, contraintes et démarches auxquelles les agriculteurs sont ou vont être confrontés dans leur situation d’employeur de main-d’oeuvre agricole. Il est possible de transférer les informations nécessaires à l’établissement de ses paies uniquement par mail à agripaie36@agricvl.fr (pas d’information par courrier : il risque d’être bloqué à La Poste durant toute la période de la crise).

Secteur agricole = activité prioritaire

Le secteur agricole, production, amont et aval, est considéré par le Gouvernement comme activité prioritaire. L’arrêté ministériel publié le 17 mars précise que le public peut toujours être accueilli dans les lieux de « fourniture nécessaire aux exploitations agricoles » ainsi que « d’entretien et réparation d’engins et matériels agricoles ».

Les relations de la Fdsea sont permanentes avec les autorités et organisations agricoles locales, régionales et nationales afin d’assurer le maintien de nos activités et la prise en compte de celles-ci dans les dispositifs d’aides qui peuvent se mettre en place. La Fdsea a mis en place un questionnaire en ligne destiné aux adhérents (lien envoyé par mail le 17 mars) permettant de nous faire part de toute difficulté liée à l’exploitation. Comme tient à la souligner Philippe Demiot, président de la Fdsea 36 : « Vous pouvez compter sur l’engagement de l’ensemble des collaborateurs et élus du réseau pour vous accompagner au mieux en cette période très particulière ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Réduire les maladies respiratoires, un levier pour la filière
La préparation sanitaire des broutards à la vente est un enjeu pour la filière viande bovine qui s’est emparée de la question.
« L’objectif de la loi est de sauver les entreprises en difficulté »
« Il faut toujours chercher à régler le problème en son entier », c’est l’un des principes appliqués par Fanny Chenot, magistrate, lors des procédures
Lourdes difficultés financières : le rôle protecteur du tribunal
Les procédures judiciaires de règlement amiable, sauvegarde, redressement judiciaire gérées au tribunal sont conçues pour protéger les entreprises en
Un crédit d’impôt en échange de l’arrêt du glyphosate
Un crédit d’impôt de 2 500 € pour 2021 et 2022 est en cours de validation au profit de ceux qui arrêteront d’utiliser le glyphosate.
CLÉMENT CARTERON, INVESTI POUR SON CANTON
Céréalier à Neuvy-Pailloux et Condé, Clément Carteron revêt plusieurs casquettes du haut de ses 23 ans : président de canton JA, président du club loc
Les burgers du « Mirabelle » valorisent les produits locaux
La crise de la Covid-19 n'aura pas eu raison de la détermination de Cyril et Brigitte Zucchi, restaurateurs à Pruniers.
Publicité