Aller au contenu principal

Filière avicole
Création d'un bâtiment : de quoi conforter son revenu

Répondant à l’appel des acteurs de la filière volaille chair du Centre-Val de Loire, Gaël Pichon a décidé de construire un nouveau bâtiment d’élevage dédié aux dindes. Bâtiment opérationnel depuis début mai.

Le 19 septembre, Gaël Pichon, du Gaec de la Bletterie, à Saint-Chartier, a organisé une porte ouverte de son nouveau bâtiment d’élevage. L’occasion pour lui de montrer qu’il est possible d’ouvrir un atelier volaille, « aux normes, viable et vivable, même si on a une petite superficie ou un autre atelier sur l’exploitation. Avec ce type de projet, il est possible de se conforter un revenu, c’est une opportunité ».

 

Répondre à la demande en dindes

Depuis son installation en 2009, l’agriculteur avait dans l’idée de développer l’atelier volaille déjà présent sur l’exploitation familiale. Le déclic s’est fait lors d’une réunion à l’abattoir de Blancafort. Quatorze mois lui ont été nécessaires pour monter son projet, démarcher son établissement bancaire, construire son bâtiment et lancer sa production. Son premier lot de dindes a fait son entrée dans la batisse le 3 mai dernier.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
Antoine Brimboeuf, le maître des border collie
Chien de troupeau par excellence, le border collie est un partenaire de choix des éleveurs.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
L'écorce de bois à l'étude aux Bordes
La paille de céréale n'est pas la seule ressource pouvant composer une litière saine, confortable et absorbante.
L'écorce de bois : un complément plus qu'un substitut de la paille
L'hiver dernier, les génisses limousines de Frédéric Jouhannet ont passé l'hiver sur une litière en écorce.
Vente de reproducteurs : adjugé, vendu !
Le marché au cadran des Hérolles a organisé sa quatrième vente de taureaux reproducteurs limousins.
Publicité