Aller au contenu principal

Dégâts de gibier : Les barèmes prairies et réensemencement sont fixés

Les barèmes pour les remises en état des prairies et le réensemencement des cultures ont été négociés par la commission spécialisée pour l'indemnisation des dégâts de gibier du 11 février dernier.

La commission a voté un barème pour indemniser la remise en état des prairies et re-semis des cultures touchées par des dégâts de gibiers.

Le barème 2020 est valable pour l'indemnisation des travaux effectués entre le 1er  janvier et le 31 décembre 2020 (voir tableaux). Le barème d'indemnisation des semences fourragères sera quant à lui négocié courant avril.

Selon l'importance des travaux de remise en état, il peut être nécessaire de procéder au passage de plusieurs outils. Dans ce cas, le prix global de la remise en état est obtenu en additionnant le prix unitaire de chacun des outils.

Le barème des pertes de récoltes des prairies sera adopté en même temps que celui des céréales lors de la Commission Nationale d'Indemnisation du 13 octobre 2020. La remise en état, dès lors qu'elle est réalisée, doit être réglée à l'agriculteur en la dissociant de la perte de foin.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Le skateboard, dans l’univers de Lioukouma
A Bourges ou à Lourdoueix Saint Michel, Gaël Flin fait vivre sa passion pour le skateboard.
« Eleveur et engagé », un futur groupe dans l’Indre ?
 Face aux difficultés que rencontrent certains éleveurs pour valoriser la viande bovine, la section bovine de la FNSEA CVL 36 a engagé une consultatio
Savoir Terre, un trait d'union entre producteur et consommateur
Créée par Axéréal, la marque de farine Savoir Terre se distingue par son engagement pour une agriculture durable.
Des apports exogènes indispensables en AB
En agriculture biologique, la baisse de la fertilité chimique des sols conduits se traduit par une chute de la production.
Un impact direct sur la fertilité de ses sols
Depuis 2011, des essais de la chambre d’agriculture de l’Eure-et-Loir mettent en évidence la relation directe entre son système de production et la fe
Autonomie et valorisation : les enjeux des filières bovines
Malgré une participation limitée des éleveurs, les ateliers élevage et cultures de l’évènement Tech & Bio Centre-Val de Loire 2020 ont alimenté en
Publicité