Aller au contenu principal

Dérobées : Les caractéristiques du Lablab et du Cow Pea

Ces deux légumineuses sont connues sous les noms commerciaux Rongaï (Lablab) et Black Stallion (Cow Pea). Elles appartiennent à la famille des fabacées et sont originaires d'Afrique. La première étant une grimpante/rampante, elle a besoin d'être associée à une graminée en guise de tuteur ; la seconde a en revanche un port érigé.

Le Lablab demande une densité de semis de 70 000 à 75 000 gr/ha, et le Cow Pea de 90 000 gr/ha.

Pour les semis, le Lablab peut être implanté en mono-graine avec du maïs (par exemple), alors que le Cow Pea nécessite deux passages.

Ces deux légumineuses tolèrent mal les températures basses (3 °C pour le Lablab et 10 °C pour le Cow Pea) mais s'expriment pleinement lorsque le mercure monte jusqu'à 35 °C.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Stéphane et Marvin Foucault, une reprise d’exploitation réussie
Dans un projet de reprise d’exploitation, il faut parfois prendre son mal en patience pour déboucher sur une belle réussite.
A Valençay, on veut promouvoir l’agriculture
Un projet alimentaire territorial (PAT) a pour objectif de relocaliser l’agriculture et l’alimentation dans les territoires, à l’image de celui de Val
Plusieurs cordes à son arc pour lutter contre les corvidés
Sur le secteur de Levroux – Gehée - Moulins-sur-Céphons, les colonies de corbeaux s’abattent sur les cultures fraîchement semées, au grand dam des agr
Semé sous plastique, le maïs lève plus vite
  La plastisemeuse permet de réaliser des semis de maïs sous un film de protection plastique, ce qui représente un certain coût.
La FDSEA 36 toujours au service des agriculteurs
Pour aider  les  agriculteurs  dans  leurs  démarches administratives, la FDSEA a recruté il y a quelques semaines Karine Defougère.
Climat: Une nouvelle année de sécheresse ?
Depuis  de  nombreux  jours  la  sécheresse  s’est  installée,  éleveurs  et céréaliers  du  département  craignent  pour  la  suite  de  la  saison.
Publicité