Aller au contenu principal

Filière bovine/
Des Chinois en visite à la Ferme des Bordes

Des représentants d’une entreprise de transformation de viande chinoise se sont déplacés pour visiter la ferme expérimentale des Bordes. Une belle reconnaissance pour l’établissement.

Le lundi 19 novembre, la ferme expérimentale des Bordes a reçu une délégation chinoise, venue se familiariser aux spécificités de la production bovine française. Organisée par les abattoirs Puigrenier, basés à Montluçon dans l’Allier, cette découverte d’un outil d’expérimentation s’est déroulée dans le cadre plus large d’une possible ouverture du marché chinois pour la viande bovine française. Représentant la société Kerchin, spécialisée dans la production et la transformation de viande dans le nord de la Chine, la quinzaine d’émissaires présents a visité les installations du site de Jeu-les- Bois, notamment son bâtiment d’engraissement. Ils se sont intéressés aux avancées technologiques dont il est doté, et les bénéfices qu’il pouvait apporter en engraissement de bovins. Mais ce sont surtout les animaux à faible poids de carcasse, produits sur l’exploitation qui ont attiré ces visiteurs lointains. « La ferme des Bordes faisait partie d’un parcours découverte de l’élevage en France, initié par les abattoirs Puigrenier avec lesquels nous travaillons régulièrement explique Nicolas Dagorn, ingénieur Arvalis Institut du végétal spécialisé bovin et fourrage à la ferme des Bordes. Ils sont restés une dizaine de jours en France pour découvrir nos différents modes d’élevage et les possibilités qui pouvait exister pour la création d’une nouvelle filière. Il se trouve que nous produisons des génisses sous contrat Moypark moins lourdes réservées à la production de steaks hachés. Ce type de d’animaux pourrait convenir au marché chinois, les abattoirs ont donc proposé notre site pour la visite. » Ce déplacement, même s’il ne se traduit pas de suite par la signature de contrats marchands, contribue à mettre en avant l’excellence de la production française et des efforts déployés par la profession pour sans cesse aller de l’avant.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Cap sur une filière plus résiliente
Avec le Cap filière viandes blanches 2021-2025, les interprofessions de l’élevage de porcs et de volailles misent sur des actions fortes pour pérennis
Antoine Denis : « Je savais que je m'installerais un jour »
S'installer en agriculture est souvent une affaire de famille.
Jeunes bovins français, des marchés multiples mais concurrentiels
 La qualité de la production française de jeunes bovins est reconnue en Europe.
Combiner la facilité de naissance et la qualité bouchère
A Briantes, Pascal Carrion vient de passer la main à son fils Alexandre.
Sans corne : la génétique française prisée
Qu'ils soient hétérozygotes ou homozygotes, les animaux porteurs du gène sans corne prennent le pas au sein des cheptels charolais.
Le concours inter départemental reprend ses quartiers à La Châtre
Après une année blanche, c'est avec plaisir que les éleveurs du Gécidi* organisent le concours inter-départemental charolais de La Châtre. Le 5 novemb
Publicité