Aller au contenu principal

Récoltes
Des grains lourds mais des silos vides

2020 ne sera pas l'année du siècle mais restera dans les annales pour son hétérogénéité, faisant revivre pour certains le spectre de 2016. Les conditions de semis et le choix variétal ont joué sur les rendements. Tour de plaine.

Aux quatre coins du département, le constat est similaire : les rendements des céréales à paille varient d'une parcelle à l'autre, passant d'une parcelle catastrophique à une au rendement acceptable.

Pour Stéphane Denizot, à Obterre, ses 50 quintaux en orges d'hiver comme en orges de printemps et ses 60 q en blé « ce sont des résultats moyens moins ; je suis en-dessous de mes rendements habituels, globalement je perds 5 quintaux comparativement à la normale mais avec de la qualité, mais je ne vais pas me plaindre par rapport à mes collègues. »

Même son de cloche, à l'autre bout du département, en Bois-chaud sud, où du côté de Chassignolles comme de Lacs, chez Maxime Pion : « en orge de printemps, avec une moyenne de 50 q/ ha et 60 de PS, il nous manque près de 20 q sur une année classique. En blé tendre, on a un peu de tout, ça va de 50 à 70 q/ha. Là aussi, il manque 10-15 q/ha ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

MOISS’ BATT’ CROSS : LES ROIS DE LA RÉCUP’
Devenue une animation phare des Terr’agri indrien, depuis bientôt 10 ans, la course de Moiss’ batt’ cross requiert une préparation particulière.
UN JEUNE ÉLEVEUR INVESTI POUR SON CANTON
Dans le secteur de Mouhet, les jeunes agriculteurs sont nombreux et majoritairement membres actifs des JA du canton Brenne-Val de Creuse.
Saint-Benoît, toujours un carrefour d’affaires
De nombreux sélectionneurs ovins d’Indre, du Cher, de Creuse, de Vienne, de l’Allier, de Charente et même des DeuxSèvres ont fait le déplacement à Sai
Marguer’ice, histoire d’une crème glacée locale
En 2011, un couple d’éleveurs indriens fait le pari de transformer une partie de sa production laitière.
LA VIANDE DU BERRY BURGER ASSURÉE 100 % TILLY
Manger local est l’un des chevaux de bataille du syndicat Jeunes agriculteurs.
« UNE FÊTE FAMILIALE ET CONVIVIALE »
La crise sanitaire et les confinements à répétition avaient eu raison du Terr’agri de Mouhet, initialement prévu en 2020.
Publicité