Aller au contenu principal

Récoltes
Des grains lourds mais des silos vides

2020 ne sera pas l'année du siècle mais restera dans les annales pour son hétérogénéité, faisant revivre pour certains le spectre de 2016. Les conditions de semis et le choix variétal ont joué sur les rendements. Tour de plaine.

Aux quatre coins du département, le constat est similaire : les rendements des céréales à paille varient d'une parcelle à l'autre, passant d'une parcelle catastrophique à une au rendement acceptable.

Pour Stéphane Denizot, à Obterre, ses 50 quintaux en orges d'hiver comme en orges de printemps et ses 60 q en blé « ce sont des résultats moyens moins ; je suis en-dessous de mes rendements habituels, globalement je perds 5 quintaux comparativement à la normale mais avec de la qualité, mais je ne vais pas me plaindre par rapport à mes collègues. »

Même son de cloche, à l'autre bout du département, en Bois-chaud sud, où du côté de Chassignolles comme de Lacs, chez Maxime Pion : « en orge de printemps, avec une moyenne de 50 q/ ha et 60 de PS, il nous manque près de 20 q sur une année classique. En blé tendre, on a un peu de tout, ça va de 50 à 70 q/ha. Là aussi, il manque 10-15 q/ha ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Réduire les maladies respiratoires, un levier pour la filière
La préparation sanitaire des broutards à la vente est un enjeu pour la filière viande bovine qui s’est emparée de la question.
« L’objectif de la loi est de sauver les entreprises en difficulté »
« Il faut toujours chercher à régler le problème en son entier », c’est l’un des principes appliqués par Fanny Chenot, magistrate, lors des procédures
Lourdes difficultés financières : le rôle protecteur du tribunal
Les procédures judiciaires de règlement amiable, sauvegarde, redressement judiciaire gérées au tribunal sont conçues pour protéger les entreprises en
Un crédit d’impôt en échange de l’arrêt du glyphosate
Un crédit d’impôt de 2 500 € pour 2021 et 2022 est en cours de validation au profit de ceux qui arrêteront d’utiliser le glyphosate.
CLÉMENT CARTERON, INVESTI POUR SON CANTON
Céréalier à Neuvy-Pailloux et Condé, Clément Carteron revêt plusieurs casquettes du haut de ses 23 ans : président de canton JA, président du club loc
Les burgers du « Mirabelle » valorisent les produits locaux
La crise de la Covid-19 n'aura pas eu raison de la détermination de Cyril et Brigitte Zucchi, restaurateurs à Pruniers.
Publicité