Aller au contenu principal

Récoltes
Des grains lourds mais des silos vides

2020 ne sera pas l'année du siècle mais restera dans les annales pour son hétérogénéité, faisant revivre pour certains le spectre de 2016. Les conditions de semis et le choix variétal ont joué sur les rendements. Tour de plaine.

Aux quatre coins du département, le constat est similaire : les rendements des céréales à paille varient d'une parcelle à l'autre, passant d'une parcelle catastrophique à une au rendement acceptable.

Pour Stéphane Denizot, à Obterre, ses 50 quintaux en orges d'hiver comme en orges de printemps et ses 60 q en blé « ce sont des résultats moyens moins ; je suis en-dessous de mes rendements habituels, globalement je perds 5 quintaux comparativement à la normale mais avec de la qualité, mais je ne vais pas me plaindre par rapport à mes collègues. »

Même son de cloche, à l'autre bout du département, en Bois-chaud sud, où du côté de Chassignolles comme de Lacs, chez Maxime Pion : « en orge de printemps, avec une moyenne de 50 q/ ha et 60 de PS, il nous manque près de 20 q sur une année classique. En blé tendre, on a un peu de tout, ça va de 50 à 70 q/ha. Là aussi, il manque 10-15 q/ha ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Visite d'essais: La luzerne, quelle conduite à tenir ?
Cultiver de la luzerne ne s'improvise pas.
Luzerne : Un itinéraire technique à soigner
Les essais de semis de luzerne de la plateforme Cultures à Venir ont permis de démontrer l'importance de l'implantation sur la production de fourrage.
Méthanisation : « Créer une plus-value supplémentaire"
Produire de l'électricité tout en gérant ses effluents d'élevage est le projet des Thoonsen, à Montchevrier dans l'Indre.
Vignette
De multiples projets à La ferme de Touvent
Malgré la crise sanitaire, les projets de développement des exploitations du lycée agricole de Châteauroux se poursuivent, avec notamment des orientat
Une rentrée attendue à Naturapolis
Une rentrée scolaire n'est jamais anodine, elle le fut encore moins cette année.
« Détricoter le système connu, pour répondre aux attentes des filières »
Benoît Tassin, directeur adjoint de la chambre régionale de l'agriculture Centre-Val de Loire, est revenu sur les impacts de la pandémie sur les march
Publicité