Aller au contenu principal

Des incitations au passage en bio convaincantes

Rien ne prédestinait Anthony Nivet à s’installer sur l’exploitation bovin lait familiale, mais un concours de circonstances lui a fait franchir le pas. Et c’est en avril 2019, qu’il a officialisé son installation au sein du Gaec Courcueil, à Ecueillé.

Après un Bac S, spécialité biologie, Anthony Nivet se dirige vers une licence Biologie avant de poursuivre dans un master Sciences forestières. « Après mes études, je suis parti en Bretagne, vers Guingamp, en tant qu’ingénieur au sein d’une coopérative agricole, la Scic Bocagenèse, où il était question de la gestion du bois de bocage et de sa valorisation. Le monde du végétal m’a toujours passionné », indique-t- il. Une passion bien loin des laitières de la ferme familiale située à Ecueillé.

 

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

ÉLEVEUSE, LE PROJET D'UNE VIE POUR LUCIE
Réussir à atteindre ses objectifs professionnels n'est pas chose facile.
La laine en quête de prix rémunérateurs
Considérée comme sous-produit de l'élevage ovin, la laine a rarement été autant méprisée par le marché qu'actuellement.
De nouveaux apporteurs et une nouvelle porcherie
Une modernisation de l’outil est prévue dans les prochains mois, grâce au plan de relance ouvert aux abattoirs.
RECOLTE D HERBE : Une deuxième coupe plus que rassurante
Dans le département dans tous les secteurs, la récolte de la deuxième coupe d’herbe se termine. Les premiers résultats sont très positifs.
Cap sur les « Bordes 2025 » le 8 juin
Sécuriser son système fourrager dans le contexte de changement climatique, tel est le thème du projet Bordes 2025.
Vers une période de vêlages plus sereine au Prieuré
Anthony Penin, éleveur à Saint-Denis-de-Jouhet, va pouvoir tester dès la fin août son premier système de détection des vêlages.
Publicité