Aller au contenu principal

Diversification : Une aide à la co-construction de son projet

De conseillère au contrôle laitier, Caroline Godard est passée conseillère en entreprise de la chambre d'agriculture. Basée à l'antenne d'Ecueillé, elle aide notamment tous les agriculteurs du département à bâtir leur projet de diversification.

L 'antenne du Boischaut nord de la chambre d'agriculture ne date pas d'hier. Située sur la route de Pellevoisin, en face de l'hypermarché d'Ecueillé et à proximité du centre de loisirs, elle accueille trois salariés occupés à des missions très distinctes et complémentaires.

Alain Auffrère, le plus ancien de l'équipe, est conseiller d'entreprise. Il aide les agriculteurs en phase d'installation à monter leur projet. Il accompagne également les entreprises en phase sensible et apporte un soutien pour les déclarations PAC.

Astrid Mordon, sa collègue depuis 3 ans, est détachée à Ecueillé par le pole productions végétales-agronomie de la chambre d'agriculture. Elle anime les groupes de développement du secteur (Ceta d'Ecueillé, Civam de Valençay, GDA de Chatillon), et un groupe DEPHY. Elle effectue par ailleurs des prestations individuelles de suivi de cultures.

Du surmesure

Enfin, Caroline Godard qui a rejoint la petite équipe en début d'année, remplace Sylvie Raffault, partie la retraite, avec un nouveau périmètre de poste. Cette transfuge du service élevage de l'organisme consulaire est bien connue des éleveurs du département puisqu'elle a assuré pendant plusieurs années la fonction de conseillère technique au contrôle laitier. Désormais rattachée au service entreprise, elle partage son temps entre l'accompagnement à la transmission, celui au passage en agriculture biologique, la formation au logiciel mesp@rcelles et l'appui au projet de diversification. « Au printemps, je fais aussi des déclarations PAC », glisse-t-elle, ce qui lui offre l'opportunité de rencontrer des agriculteurs aux profils variés.

Cette multiplicité de missions ne procure, en effet, pas que des désavantages. Chacune apporte un plus pour mieux coller aux besoins formulés par les agriculteurs. Il en va ainsi notamment pour l'accompagnement des projets de diversification. Cette prestation à la carte comprend l'aide au montage de projet, l'étude de marché, l'établissement d'un rétro planning, la mise en relation avec les bons interlocuteurs, un appui pour tous les aspects réglementaires et pour la recherche de financement… « Lors d'un entretien avec l'agriculteur, on calibre sa demande précise. Il peut s'agir de la création d'un nouvel atelier, de la mise en place d'une nouvelle production, d'un passage à la vente directe de ses produits, peu importe. Nous disposons, avec le réseau des chambres d'agriculture, d'une ressource documentaire considérable qui recouvre un large panel d'expériences mises en œuvre en France. Nous y puisons des références, des textes réglementaires. C'est une mine d'informations disponibles pour accompagner les agriculteurs dans leur démarche », indique la conseillère. Elle définit cet accompagnement comme une co-construction de projet. « Ce n'est pas mon projet, insiste-t-elle, c'est celui de l'agriculteur. Mon rôle c'est de lui apporter les éléments dont il a besoin pour qu'il aboutisse. »  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Un séchoir à grains géré en Cuma
 A Belâbre, la Cuma du Petit Mareuil s’est dotée d’un séchoir à grain dernier cri.
« La formation, le meilleur moyen d’avancer »
Présidente du comité Centre-Val de Loire du Vivéa et élue à la chambre d’agriculture chargée de  la  formation,  Brigitte  Bergère  insiste  sur l’imp
La campagne 2021/2022 est lancée
Le catalogue des formations de la chambre d’agriculture est désormais disponible pour la campagne 2021/2022.
Moins d’intrants, moins de tracteurs… place à l’observation
 Régis  et  Jean-François  Feignon  ont  expliqué  aux  participants d’une  journée  organisée  par  la  chambre  d’agriculture,  le  cheminement  qui
Un défi sanitaire et financier
 En 2020, la MSA Berry-Touraine a adapté ses missions pour faire face à la pandémie.
Publicité