Aller au contenu principal
Font Size

Droit rural : Prêt à usage et bail rural : quelle différence ?

Je m'apprête à reprendre une exploitation mais l'un des propriétaires ne souhaite s'engager que temporairement. Il est d'accord pour me signer un contrat écrit de prêt à usage. Cependant, il exige que je lui paye un fermage pendant toute la durée du prêt. Est-ce bien légal ?

Vignette

L e prêt à usage, également appelé « commodat » est un contrat fondé sur la gratuité. Il est définit (Code civil) comme « un contrat par lequel l'une des parties livre une chose à l'autre pour s'en servir, à la charge par le preneur de la rendre après s'en être servi ». Ce contrat permet alors à un propriétaire de mettre à disposition ses parcelles de façon temporaire à un exploitant agricole. Le fermier pourra jouir librement du bien, à sa charge de le restituer à la fin du contrat en bon état au propriétaire.

La particularité de ce type de contrat est d'échapper complètement au statut du fermage : les modalités du contrat sont libres (durée et conditions notamment). Cependant, le prêt à usage doit être à titre gratuit. Vous avez le droit d'exploiter les terres mais vous n'avez pas à verser de contrepartie onéreuse, que ce soit des loyers ou une fourniture de services. C'est ce principe de gratuité qui permet de distinguer le prêt à usage du bail rural.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Signature d'un bail : accord du nu-propriétaire requis
Par le jeu des successions, de nombreuses parcelles sont détenues par un nu-propriétaire mais le montant des loyers est perçu par un usufruitier.
Des travaux interdits aux mineurs
De manière générale, il est interdit d’employer des jeunes de moins de 18 ans à des travaux les exposant à des risques (santé, sécurité).
PHYTOSANITAIRES : ZNT riverains, où et quand ?
Avec la campagne 2020-2021, la réglementation ZNT riverains se met pleinement en place. Précisions pour les semis et traitements à venir.
Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle
Huit nouvelles communes reconnues en état de catastrophe naturelle pour des mouvements de terrain différentiels consécutifs à
Publicité