Aller au contenu principal
Font Size

A Eguzon, on ne manque pas de piquant

Eguzon, la Creuse, le lac et… la châtaigne. Comme de tradition chaque 1er novembre, la petite commune de l’Indre fête la châtaigne en proposant des animations culturelles sportives et bien entendu gustative

Chaque année depuis 1986, la châtaigne est en fête à Eguzon le 1er novembre. Ce fruit à bogue, que l’on consomme grillé ou glacé, salé ou sucré, fait le bonheur des petits et grands de toutes générations lorsqu’arrivent les premiers signes de l’automne. C’est ainsi que depuis plus de trente ans, cet événement lui est consacré.

Et chaque 1er novembre, la commune du Val de Creuse se transforme en capitale de la châtaigne. Artisans, pâtissiers... en tout, 80 exposants investissent les rues de la ville pendant deux jours. Eguzon est aussi le siège de nombreuses animations autour de la découverte du patrimoine. La salle des expositions accueillera des conférences sur le thème de la culture du châtaignier, le musée de la vallée de la Creuse hébergera des oeuvres du peintre postimpressionniste Léon Détroy, qui a longtemps séjourné à Gargilesse, et l’office de tourisme proposera une exposition sur le métier de boisselier.

Les sportifs ne seront pas oubliés non plus avec des randonnées à pied, à cheval ou en VTT, pour découvrir les charmes du lac d’Eguzon de même qu’un salon dédié à l’activité dans les douves de la mairie. Mais la fête de la châtaigne, c’est avant tout un rendez-vous connu et reconnu qui mobilise quelque 260 bénévoles et attire chaque année plusieurs milliers de curieux, un de ces événements qui s’est inscrit dans le patrimoine local au fur et à mesure des éditions. Entre tradition et modernité, les organisateurs enrichissent tous les ans ce festival du fruit à bogue pour mieux le sublimer.  

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Report de la date limite d’implantation des SIE : l'Indre en fait partie
Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date
Restrictions d'eau : le département rougit
Un nouvel arrêté est entré en vigueur samedi 8 août 2020 à 00 heure.
Signature d'un bail : accord du nu-propriétaire requis
Par le jeu des successions, de nombreuses parcelles sont détenues par un nu-propriétaire mais le montant des loyers est perçu par un usufruitier.
La déviation de Villedieu-sur-Indre remise sur les rails
La D943 est un des axes les plus fréquentés mais aussi les plus accidentogènes du département de l'Indre.
Dérobées estivales : dix-huit modalités à l'essai
Pour la seconde année consécutive, à l'OIER des Bordes sont testées diverses modalités de dérobées estivales associées à certaines légumineuses.
Des brebis dans Buzançais
Selon l'emplacement, l'entretien des espaces verts est périlleux voire impossible avec du matériel classique.
Publicité