Aller au contenu principal

Fiscal
Entrée de nouveaux associés : les plus-values en question

En cas de vente de matériel, il faut tenir compte du cas éventuel où un nouvel associé vient d’intégrer la société par acquisition de parts sociales. La situation peut en effet impacter l’exonération des plus-values.

Une vente de matériel est susceptible de générer des plus-values professionnelles. Ces dernières sont traditionnellement exonérées lorsque deux conditions sont remplies.

Premièrement, l’activité professionnelle doit être exercée depuis au moins 5 ans. Dans le cas d’une vente d’actif, cette durée doit être appréciée au niveau de la société, et non pas au niveau des associés ou de leur date d’entrée.

Deuxièmement, la société doit générer un chiffre d’affaires inférieur à 250 000 € HT, en moyenne sur les deux années précédentes. Attention, une spécificité agricole existe en la matière. En effet, le chiffre d’affaires de référence pour les plus-values est apprécié au niveau de chacun des associés exploitants. Plus précisément, il faut tenir compte de la quote-part de résultat attribué à chaque associé. Celle-ci n’est pas forcément la même que la répartition du capital social.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

L’autonomie alimentaire au cœur de la journée régionale ovine
Le contexte économique est relativement favorable à la filière ovine depuis quelques mois, avec la hausse des prix de ventes des agneaux.
Des essais plutôt concluants, mais attention à la montée en graines
 Dans une parcelle de Julien Renard, céréalier à Brion, la chambre d’agriculture de l’Indre a réalisé des essais sur les couverts d’interculture.
Couverts : l’implantation à la volée à l’essai
La chambre d’agriculture de l’Indre a réalisé un essai sur les couverts dans une parcelle de Julien Renard, céréalier à Brion.
Naturapolis fait cohésion grâce aux jeux agrolympiques
Cohésion et travail d’équipe ont été les maîtres-mots au lycée agricole de Châteauroux, le 22 septembre.
Une très belle présentation de reproducteurs au cadran des Hérolles
Le mercredi 21 septembre, le marché du Cadran des Hérolles et Sélec Viande ont organisé la cinquième vente de taureaux reproducteurs limousins.
Grêle : plus de 200 dossiers déposés
Le 15 septembre, tous les agriculteurs touchés par les épisodes de grêle qui ont traversé le département étaient invités à déposer un dossier auprès d
Publicité