Aller au contenu principal

ALIMENTATION DU BÉTAIL
FAF source d'économie, autonomie et gain de temps

Sécuriser les rations, gagner en efficacité et en pénibilité, la fabrique d'aliments à la ferme est un investissement intéressant. Les Bruneau, à Saint-Août dans l'Indre, ont franchi le pas en 2016.

Chez les Bruneau, avec l'installation en 2016 d'Hadrien, le système naisseur-engraisseur charolais a évolué. Avant, seules les femelles étaient finies sur place, les mâles étaient vendus en broutards. Depuis, tous les animaux nés sur l'exploitation sont engraissés : les mâles en taurillons avec un poids moyen de 456 kg, vendus vers 17.5 mois pour 3.75 euros/ kilo carcasse de moyenne ; les femelles, des génisses de 18 mois, avec un poids moyen de 355 kg, pour un rendement moyen avoisinant le 4 euros/ kilo carcasse.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Réduire les maladies respiratoires, un levier pour la filière
La préparation sanitaire des broutards à la vente est un enjeu pour la filière viande bovine qui s’est emparée de la question.
« L’objectif de la loi est de sauver les entreprises en difficulté »
« Il faut toujours chercher à régler le problème en son entier », c’est l’un des principes appliqués par Fanny Chenot, magistrate, lors des procédures
Lourdes difficultés financières : le rôle protecteur du tribunal
Les procédures judiciaires de règlement amiable, sauvegarde, redressement judiciaire gérées au tribunal sont conçues pour protéger les entreprises en
Un crédit d’impôt en échange de l’arrêt du glyphosate
Un crédit d’impôt de 2 500 € pour 2021 et 2022 est en cours de validation au profit de ceux qui arrêteront d’utiliser le glyphosate.
CLÉMENT CARTERON, INVESTI POUR SON CANTON
Céréalier à Neuvy-Pailloux et Condé, Clément Carteron revêt plusieurs casquettes du haut de ses 23 ans : président de canton JA, président du club loc
Les burgers du « Mirabelle » valorisent les produits locaux
La crise de la Covid-19 n'aura pas eu raison de la détermination de Cyril et Brigitte Zucchi, restaurateurs à Pruniers.
Publicité