Aller au contenu principal

ALIMENTATION DU BÉTAIL
FAF source d'économie, autonomie et gain de temps

Sécuriser les rations, gagner en efficacité et en pénibilité, la fabrique d'aliments à la ferme est un investissement intéressant. Les Bruneau, à Saint-Août dans l'Indre, ont franchi le pas en 2016.

Chez les Bruneau, avec l'installation en 2016 d'Hadrien, le système naisseur-engraisseur charolais a évolué. Avant, seules les femelles étaient finies sur place, les mâles étaient vendus en broutards. Depuis, tous les animaux nés sur l'exploitation sont engraissés : les mâles en taurillons avec un poids moyen de 456 kg, vendus vers 17.5 mois pour 3.75 euros/ kilo carcasse de moyenne ; les femelles, des génisses de 18 mois, avec un poids moyen de 355 kg, pour un rendement moyen avoisinant le 4 euros/ kilo carcasse.

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.25€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

LE TRICOT BERRICHON FILE SA MAILLE
En 2020, Charles de Monléon s'est lancé le pari fou de créer son entreprise spécialisée dans le tricot, « Maille Berry » située à Bouesse.
ÉLEVEUSE, LE PROJET D'UNE VIE POUR LUCIE
Réussir à atteindre ses objectifs professionnels n'est pas chose facile.
A Chabenet, c'est l'histoire d'un pont…
Le pont de bois couvert de Chabenet est une particularité architecturale unique en France.
La laine de limousine et charollaise passée au crible
Les trois prochaines années, les fibres de laines des races ovines emblématiques de la Creuse seront analysées dans le cadre d'un programme de recherc
La laine en quête de prix rémunérateurs
Considérée comme sous-produit de l'élevage ovin, la laine a rarement été autant méprisée par le marché qu'actuellement.
DES PASSIONNÉS AU SERVICE DE LA MÉTÉO
Depuis plus de 10 ans, ils sont sept bénévoles à faire vivre les prévisions météorologiques sur leur site internet et réseaux sociaux.
Publicité