Aller au contenu principal

BOVIN VIANDE
Finition à l’herbe, un atout économique

L’engraissement à l’herbe, aux champs, revêt de multiples avantages pour l’éleveur, dont celui de réduire ses coûts alimentaires tout en optimisant l’exploitation de l’herbe au pâturage. La famille Labesse, à Chassignolles, maîtrise l’exercice depuis des décennies.

Chez les Labesse, au Bois de Cosset à Chassignolles, l’engraissement au pré est pratiqué depuis de nombreuses années. « L’engraissement à l’herbe en pâture, ça tombe sous le sens ! L’herbe est l’aliment le plus économique avec de bonnes valeurs en protéine en sortie d’hiver, témoigne Arnaud Labesse. Une bonne herbe de début de printemps vaut largement un concentré ».

DES ÉCONOMIES À LA CLÉ

Le système herbager s’intègre pleinement dans la démarche d’autonomie alimentaire et réduction des coûts alimentaires. En effet, il est estimé que l’herbe coûte environ 30 centimes par jour et par vache. « Cette pratique est très intéressante économiquement et permet de faire des marges très intéressantes, éclaire Jean-Baptiste Quillet, conseiller fourrage et bovin viande, à la chambre d’agriculture de l’Indre. Même s’il y a un mois ou deux avec des concentrés en fin de saison, l’éleveur réalise de grosses économies de concentrés ».

Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 6.75€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Aurore Paysanne
Consultez le journal L'Aurore Paysanne au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter du journal L'Aurore Paysanne
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Vous aimerez aussi

Les services de l’Etat sur le terrain
La DDT, la chambre d’agriculture et la MSA sont allées à la rencontre des agriculteurs sinistrés par les trois récents orages de grêle, le 19 juin, à
Le coup de grêle de trop !
Pour la troisième fois en un mois, la grêle a sévi dans le département.
Rendements hétérogènes et de qualité moyenne
 Les moissons battent leur plein depuis une dizaine de jours. Les orges, dont la récolte se termine, sont à la peine selon les secteurs.
Un pulvérisateur ultra-localisé en démo dans l'Indre
Après quatre ans de tests, le pulvérisateur Snipper est désormais en phase de commercialisation, rendant possible et concrète la pulvérisation ultra-l
La filière piscicole garde le cap
Le premier rendez-vous annuel de la filière piscicole du Centre-Val de Loire s'est tenu à Lureuil, le 10 juin.
Adapter sa stratégie de valorisation du lait
« Progresser ensemble malgré une conjoncture générale difficile », tel était le fil conducteur de l'assemblée générale de la laiterie de Verneuil, le
Publicité